Rhissa Rhossey

 

Le volcan arabe

guernica

Guernica

Leur cri est notre cri

Ça fume, ça chauffe et ça brûle partout dans les États arabes. Je le disais dans un précèdent article. Ce qui se passe aujourd'hui partout au Magrheb  et au Moyen Orient est une donne inéluctable de l'Histoire.
Le Monde va de l'avant, la logique humaine est implacable, l'Homme, quelque soit sa couleur, sa classe, son pays, aspire à une chose la 
LIBERTÉ  et le RESPECT DE SON HUMANITÉ. Jamais l'Homme n'accepte durablement ses chaînes.

revolutions-arabes-300x182

deus années de révolutions arabes

Les Peuples sont en marche et nous sommes solidaires de cette marche. Nous sommes solidaires de cette jeunesse qui tombe tous les jours sous les balles infâmes de la dictature.

Les poings levés au ciel sont les nôtres. Le sang qui coule sur le bitume, d'Alger à Tripoli est notre sang.
Leur cri est notre cri. Et leurs gémissements empêchent nos nuits d'être calmes. Ce calme que nous haïrons tant que l'Homme sera bâillonné par l'Homme

Hier, j'ai vu la caverne de Zine Ali Baba
C'est terrible que l'on puisse amasser tant de richesses alors que l'on n'en a nullement besoin.
Alors que les jeunes de son bled sont désespérés jusqu'à l'immolation.

Dans ma mémoire, ce jeune vendeur de légumes est plus que cela :

Un héros, /  un vendeur de rêves, / de liberté, / d'étoiles.

Vendeurs de liberté / Passeurs de rêves / Chasseurs d'étoiles / De la terre entière

Unissons-nous ! / Brûlons / Brûlons / Oh Nazim Hikmet / Si nous ne brûlons pas / Comment les ténèbres deviendront-ils clarté ?

Rhissa Rhossey

Tchirozérine, le 23/02/2011

Où est passé Kadhafi ?

C'est un véritable emblème du régime Kadhafi qui est tombé à Tripoli. Les forces du Conseil National de Transition (CNT) se sont emparées, mardi 23 août 2011, de l’immense complexe de Bab al-Azizya, la forteresse du leader libyen, au terme d’une violente bataille.

Cris et tirs de joie ont accompagné l'entrée des insurgés dans l’enceinte de la citadelle, où le guide de la révolution avait tant de fois trouvé refuge. Mais si nombreux sont ceux qui pensaient que Mouammar Kadhafi et sa famille s’y trouvaient retranchés dans un des bunkers de cette caserne fortifiée truffée de souterrains, nulle trace de leur présence. Alors que le mystère demeure sur le sort du colonel, une question est désormais sur toutes les lèvres : où se trouve le dictateur libyen ?

C dans l'air