a tambo 

tifinagh Hawad

La société touarègue ne fait pas de différence entre l’écriture et la prise de parole. Sortir du cercle, s’extraire du cadre de la famille ou de la société pour s’adresser aux individus en s’emparant de la parole, c’est déjà de l’écriture pour moi : un moment où le discours personnel s’approprie le collectif. Quand une personne s’écarte des modes d’expression établis et s’empare de la parole en la modelant à sa façon, en effet, c’est bien de l’écriture pour moi. Or, le cadre s’est brisé. Hawad

HAWAD : la pensée nomade

Il existe plusieurs formes de l'alphabet touareg : le tifinagh, mais les Touaregs n'utilisent leur écriture que pour l'usage des choses que l'on "déchire" - ce sont des petites tâches quotidiennes, telles les correspondances, les notes commerciales qui ne sont pas appelées à s'inscrire dans le long terme.

Le tifinagh est pourtant le seul instrument de la société touarègue et Hawad se refuse à s'en défaire. Il s'insurge contre le fait que l'on en dépossède les Touaregs en les obligeant à utiliser l'alphabet latin ou arabe.

 chameaubegue 2

Le chameau bègue   journal touareg paru en tifinagh 

La pire des choses que l'on puisse faire à une société au moment où elle possède une écriture, c'est de la lui arracher pour lui en apprendre une autre .Nous sommes en effet dans une culture nomade qui ne possède pas beaucoup d'objets, aussi prendre le tifinagh aux Touaregs, c'est leur prendre leur âme.

No Pasaran

 

HAWAD : tifinagh et calligraphie 

hawad 1
Hawad   manuscrit

HAWAD, comme chaque enfant touareg, a appris dès le jeune âge à dessiner et tracer sur le sable les lignes et les courbes des tifinagh. Cette écriture consonantique, que l'on connaît figée sur pierre ou transcrite sur peau de gazelle, s'est perpétuée et se développe ici comme l'instrument privilégié d'une culture, qui, pour se faire entendre, glisse de la tradition orale à sa fixation par l'écrit.

Hawad ne rédige ses manuscrits qu'en tifinagh. Pour rendre l'écriture plus facilement déchiffrable, il a ajouté des symboles pour les voyelles. puis, au fil de la plume, ses lettres se sont peu à peu étirées, arrondies, liées, pour devenir cursives jusqu'à cette expression calligraphique originale qui, sœur de la poésie, saurait peut-être briser les pouvoir clos des mots et de leur " bon sens " .

Hélène Claudot-Hawad   Caravane de la soif

manuscrit

Hawad manuscrit

LE GOÛT DU SEL GEMME

Trois points  / campant le coude / d'un triangle inachevé / Trois pierres  / gardiennes de la mémoire / mémoire de l'étape / laissée au désert / et puis un trait / parcours de la nuit / jusqu'au bout infini / rêve éveillé / d'un astre à six branches / Et un point / point soleil noir / dans un cercle / centre de l'astre / Hé camarade / ceci n'est pas leçon d'alchimie / mais marque traces / blessures sillages / des passeurs de crépuscules 

Hawad