rhissa rhossey

La situation économique et sociale que connaissent les Touaregs du Nord-Niger n'a pas permis à Rhissa Rhossey de rédiger et de transmettre ses textes dans des conditions acceptables. les lignes qui suivent ont été tirées de rares échanges téléphoniques que nous avons pu établir avec lui.Note de l'éditeur

Devant la crise qui secoue aujourd'hui le Nord du Niger et du Mali, devant le sort qui est fait à une poignée de Touaregs au cœur du Sahara, devant les guerres qui déchirent si atrocement l'Afrique, devant la question ethnique, devant les problèmes que posent la répartition des richesses et l'accaparement du pouvoir par quelques familles héritières de la colonisation, devant les pouvoirs donnés à la police et à l'armée d'abattre tout suspect, d'arrêter les journalistes, d'interdire aux Défenseurs des Droits de l'Homme de circuler dans la zone des conflits, devant les lumières qui s'éteignent et la barbarie qui refait surface, je ne peux que prononcer à mon tour ces paroles du commandant Ahmad Shah Massoud :

"La vie sans la liberté n'est pas la vie. La vie sans art n'est plus la vie. Le combat de l'époque c'est le combat pour la liberté d'être, de rêver, de créer.Peu importe ce qu'en pensent ou écrivent les soumis puisque nous sommes à jamais de la race des insoumis."

LE SILENCE DU TAMBOUR-MAJOR

Jeudi 16 avril 2008 / Au bout du petit matin... / L'immensité du désastre / L'humanité retient son souffle / Des larmes sur les cinq continents / Les océans stagnent / Les fleuves suspendent leurs cours / Tambours, koras et balafons / Ravalent leurs sons / Les rois des forêts, savanes et déserts / Retiennent leurs gestes / Qui se figent / Et même les oiseaux au fond du ciel / Immobilisent leur envol / Les chiens se taisent .../ La tragédie des rois... / La tempête sanglote, / LUMUMBA tourne dans sa tombe / Un Nègre / Un très grand Nègre / Se retire / Un poing ferme et dur / Un poing de fraternité et de dignité / S'en va / mais la Révolte / La Révolte demeure / Aimé Césaire

Rhissa Rhossey

Poésie de langue française Seghers

Retour sur le "Discours sur le colonialisme" d'Aimé Césaire

1950. Charge virulente et analyse implacable de l'idéologie colonialiste, le poète et homme politique martiniquais y fait le procès d'une Europe "indéfendable", pour avoir colonisé le monde au nom de la civilisation. C'est quoi une vie d'homme ? C'est le combat de l'ombre et de la lumière...
Le commandant Massoud

Ahmed Chah Massoud s'insurge contre la prise de pouvoir communiste à la fin des années 1970, en Afghanistan. Il est surnommé le Lion du Panshir, après avoir repoussé plusieurs attaque des soviétiques dans sa région natale. Dans les années 1990, il combat les talibans et appelle à l'aide internationale.