Les aquarelles du désert

 

Transmettre les valeurs du Peuple touareg

aquarelle

 

Almoustapha Tambo

Un enfant de l'Aïr

Touareg né dans le Massif de l'Aïr à Tchirozèrine, citadin et enseignant, Almoustapha Tambo témoigne, armé des ses seuls pinceaux, de ce passé dont il garde, ancrées au plus profond de son être, la grandeur, la richesse et la noblesse.

" Calme et de nature affable, Almoustapha Tambo est un peintre qui fait parler de lui à Agadez. Ses tableaux expressifs traduisent toute la candeur du désert, son désert natal ! En effet pour reconstituer le décor magique de son enfance dans les oueds de l’Aïr ou ses escapades dans les plaines de la savane, Tambo n’a trouvé mieux que de peindre ! " 

AïrInfo p5

42883313

Almoustapha Tambo

Un autre regard sur l'Afrique

Comme nous l’annoncions dans notre dernière parution, notre compatriote peintre Almoustapha Tambo a exposé ses tableaux à CEYRAT (Puy de Dôme) en France. Cette exposition a connu un grand succès comme en témoignent les avis de visiteurs recueillis sur place par une fidèle lectrice de votre journal. M.D soutient en toute franchise : Ces peintures de Tambo méritent le détour. J'ai constater la participation intéressée des enfants des écoles, les nouveaux arrivants écourtant les nombreuses questions du groupe qui les précédaient, totalement captivés par la prestation de l'intervenant. Je pense, pour ma part, que ce type d'intervention auprès des enfants est le principal instrument pour modifier le regard des occidentaux sur l'Afrique.

Un autre remercie Danièle : " Tu nous as fait connaître un artiste d'une grande finesse. Cette aquarelle que nous avons choisie nous a été évoquée et laissé soupçonner tout un monde de mystiques du désert tout à fait impressionnant. " Outre son talent de peintre,Almoustapha, enseignant de profession à Agadez, a aussi animé plusieurs classes des écoles qui ont vivement intéressé les jeunes enfants français. Bravo Tambo, tu fais la fierté de notre cher pays le Niger.

Moctar Hima AïrInfo 

terakaft

A. TAMBO

Talent salué au Niger

Diffa, fête de la République  Pendant cinq jours, les jeunes venus de toutes les huit régions du pays ont concouru dans les domaines de la culture, des arts. Dans la soirée du jeudi, les différents jurys ont procédé à la proclamation des résultats des différents concours. Ainsi, dans le domaine des arts visuels, le premier de la peinture est allé à Jacques Pedon de Tahoua, le deuxième prix à Al Tambo et le troisième prix à Al Narey. 

Le Sahel

Couleur Désert

Almoustapha Tambo

L'âme du désert

Ses œuvres, figuratives et abstraites traduisent cette déchirure, l' angoisse face aux menaces qui pèsent sur le Peuple touareg, aujourd'hui contraint à la sédentarisation, à l'extrême pauvreté. Transmettre les valeurs millénaires des Hommes du Désert, sauvegarder les valeurs fondamentales de sa Culture, tel est le combat engagé par A. Tambo.

Et surtout, que règne la paix.

Les chameaux source inépuisable d'inspiration, symboles de la liberté, le fascinent, l'obsèdent.

Son style, si particulier -traits fins et nerveux- confère aux montures et à leurs cavaliers une élégance raffinée, une beauté majestueuse. Hommage aux chameaux, à leur noblesse...

Maître dans l'art du mouvement, sa peinture exalte sa soif de liberté  dont il a un besoin viscéral. Sa liberté, c'est vivre Sa Culture.(...)

Son style est réellement très particulier : de grandes lignes fines et précises qui donnent à ses personnages une allure élancée et distinguée. Un personnage central au milieu de formes plus spectrales, ou peut-être rendues indistinctes par le sable du désert. Une action souvent en cours, dont les mouvements sont tangibles. L'atmosphère de ces dessins est vécue, nostalgique, intime.

NewsLetter   Point-Afrique

aquarelle 2

A. Tambo 

Revivre le désert

Almoustapha Tambo  est de ces peintres qui d'un seul trait , crée le mouvement , de quelques couleurs façonne un paysage. Mais qui est  cet Almoustapha Tambo , qui sait si bien nous dévoiler  "son" désert et les hommes bleus qui y vivent ? 

Almoustapha Tambo dessine depuis son plus jeune âge. Enfant,  il s'amusait à faire des caricatures et sa passion pour le dessin ne l'a jamais quitté. Artiste autodidacte,  le besoin de s'exprimer  par la peinture et le dessin lui est devenu vital.

Pour lui, c'est revivre l'itinérance, retrouver l'espace infini du désert, son silence et sa lumière. Vivre pleinement son identité touarègue.

Targui devenu citadin, contraint de vivre et d'enseigner " entre des murs ",  de respecter des horaires,  il trouve dans la peinture sa respiration, son inspiration,  le fil qui le relie à Amanar, l'étoile qui guide ses pas  incertains dans cet environnement en mutation, violent et ambigu.

Ses aquarelles sont un hymne à la beauté envoûtante du désert, à la relation intime, fusionnelle entre les Hommes et de leur environnement. 

awanekkinnan

Article illusrés par les Aquarlles A. Tambo