sorcier

LA GRIFFE DU SORCIER

Seul face au silence de la nuit, / Un connaisseur des forces occultes / Murmure et lance des incantations abracadabrantes / De ces paroles qui jaillissent comme des missiles furtifs / L’ordre des choses se trouve changé / Chocs en retour, accidents mortels / Catastrophes majeures ... / Tout s’accomplit selon la force du VERBE. / VERBE révélateur, VERBE fécondateur / VERBE chargé de drames et de gloire / Sans le verbe magique, point de grandeur, / Sans le VERBE séminal, point de naissance / Ceux qui ont maîtrisé le VERBE  domineront toujours sur terre, sur mer / Et dans l’air importé de la Baule / Qui feuillette violemment nos livres d’histoire falsifiés

 65098455_p

LUNDI DE LA CRÉATION

Perché sur la branche desséchée d’un acacia centenaire, / Le hibou blanc du Ténéré rumine son dépit / Du fond de la nuit du destin / S’échappent les complaintes des créatures lugubres / Les démons dérangés dans leur repos / Sursautent, piaillent et se consument / Pourquoi ces êtres d’éther forment-ils des rondes pour mourir ? / Les cendres alcalines de ce qui reste de leurs corps de feu s’abattent / sur  les planètes en nappes poudreuses ...

Dieu, dans son infini laboratoire recrée des clones / Et les relance dans la grisaille de l’univers recomposé. / Les hommes de Loi, les gueux et les clochards auront-ils cette chance de vivre « another life » ? / Sur les fichiers verrouillés de la réminiscence / Se gravent les noms de tous les damnés / Dont le sort est de revivre les / Affres de l’existence ...

Yunus OCQUET