photo 2

Koudede    photo ©  Alice Mutasa

Koudede est né à Arlit, dans le Nord du Niger, entre les contreforts du massif de l’Aïr et les sables du Sahara, dans la poussière des mines d’uranium … ses  grands-parents le cachent quand les autorités veulent enregistrer les enfants  pour les scolariser… Il n’ira jamais à l’école ...  Takriza  (éducation)

Il a 13 ans en 1990, quand après un carnage, les touaregs prennent les armes et  les pick-up pour affronter les pouvoirs centraux au Mali et au Niger. Changer  les roues des bagnoles, dormir sur les sièges de mitrailleuse, échapper aux  expéditions punitives et apprendre la guitare… Koudede fuit en Algérie, en  Libye, dégote une vraie guitare et joue pour les réprouvés, les réfugiés et les  copains restés dans le sable …  le site de Koudede

Gandafabou

Pour dénoncer la situation des réfugiés Touareg de Gandafabou. / Ce qui se passe là-bas n'est pas acceptable, / Ce n'est pas acceptable que des personnes soient abandonnées dans les dunes, sans accès, sans nourriture, sans eau potable, alors que les Touaregs sont aisément placés et ont reçu des fonds pour la création de ces camps, aujourd'hui abandonnés aux yeux de tous.

Ce n'est un secret pour personne, la famine ne tue pas que des réfugiés au Niger. Elle est partout, et plus encore dans des cas pareils.

Par cette chanson j'essaye de faire connaître la situation des réfugés oubliés de Gandafabou   écouter

photo 3

Koudede   photo ©  Alice Mutasa

Koudede, le touareg 

(...) Originaire d'Arlit, dans le nord du Niger, il a migré à Agadez, capitale touarègue, et en vrai nomade, a commencé à parcourir le Sahel au gré des fêtes familiales et communautaires. Il s'est révélé une première fois au festival de la Cure Salée, ou son "rythme", c'est à dire sa manière de faire danser, a été très remarqué.

(...) Cure salée / C'est une fête pour notre culture. / C'est la fête des éleveurs, des porteurs de chechs, de tissus, des tapis, / C'est notre fête à Cure Salée / C'est la fête des beaux chameaux décorés. (...)


La musique de Koudede basée sur une rythmique traditionnelle, ternaire, typique des danses nomades et dont on trouve des variantes dans le monde entier, autour de la ceinture des déserts, la musique de Koudede, trouve son origine dans l'utilisation systématique du tende (le tam-tam touareg, tendu sur deux manches de bois horizontaux). La guitare, utilisée d'abord comme la " tehardent " (guitare à trois cordes), a offert toute sa gamme d'harmonies, d'autant que Koudede joue un picking très particulier spécifique à la guitare africaine. (...)
Les textes de Koudede basés sur la " poésie " touarègue, qui, comme toutes les poésies nomades, raconte d'abord ce que voit le voyageur autour de lui : les textes de Koudede sont organisés en forme de comptines, ou de rengaines répétitives, reprenant et développant au fil des couplets des proverbes  ,des conseils ou des paraboles. On y parle des jeunes mariés, des dromadaires, de la patience, des jeux d'enfants, de campements éloignés et d'amours difficiles. On s'y fâche quelquefois, contre la lâcheté, la corruption ou la guerre injuste. (...)   source

Alami

Alami shekelder'i / Alami wazlat der'i / Ténéré tennaqo / Tenaqo imaranit / Tihinan tcheno / Tihinan imigla /  Talamt  tedwa / Barar net awara / Alami nimeli / Takoba n tazghri / Arasel teleqo

Je voyage sur mon chameau / mon chameau m'amène par le monde / le désert tue / je suis enfant du voyage / voyageur ou nomade / la chamelle part dormir / avec son enfant le chamelon / mon chameau est le chef / la takoba est le meilleur sabre / elle a tous les pouvoirs.

Les Touaregs d'aujourd'hui jouent de la guitare ou une sorte de oud tout en chantant. Ils peuvent être accompagnés de percussions, de claquements de mains, sur un rythme berbère typique. Des femmes font le choeur : c'est là la forme la plus moderne de la musique touarègue telle qu'elle se joue au sud de l'Algérie, notamment par des jeunes artistes touaregs sédentaires. (...)  source

Koudédé se démarque de ses pairs par sa recherche constante de des racines et des musiques de la brousse. Il s’inspire de ce qu’il entend dans les villages et les campements, et de ce qu’il voit sur la route. Deux albums à son actif, et le titre de révélation au Festival au Désert d’Essakane 2009. source

Koudede : le 24 data, ewilla

Koudede prépare son troisième album  " Taghlamt ". (enregistrement au Studio Taxila) Marqué par la sobriété, ce nouvel album nous transmet la sonorité exceptionnelle de la langue tamashek et la chaleur de la poésie touarègue. La guitare rythme la longue marche des chameaux sur les sables brûlants du Sahel, nous enivre des paysages rocailleux de l'Aïr. Cet album à venir promet de consacrer Koudede ambassadeur de sa culture. 

Taghlamt : caravane de commerce

" Sa musique doit autant au blues et au folk qu'à la musique africaine. Ses ballades sont celles du peuple touareg, les chansons des caravaniers ou des groupes de femmes. Si son "rythme" est typiquement touareg, tourné vers la danse et la transe, son style le rapproche d'un Bob Dylan ou d'un Neil Young nomade, recherchant l'inspiration sur la route, auprès des éleveurs de brousse ou des artisans des villes." New Morning

216988_1703348428505_1381818341_31564306_2231429_n

 aquarelle   A. Tambo

La marche

La marche / Est inscrite / Depuis l'aube des temps / Dans les fibres / De notre existence / C'est l'essence / De l'homme libre / Nous marchons / Nous marchons / Tous les temps / Partout / Pour tout

Nous cheminons dans le vent / Du levant au couchant / La nuit le jour / Nous surprenant tour à tour / Les épines des chemins / Endurcissant la plante de nos pieds / Le sable les ramollissant / Quand nous chantions / La complainte du marcheur

Ceux du jour / Comme ceux de la nuit / Ceux que l'on voit / Et ceux que l'on entend / Ce qui murmure / Ce qui souffle / Ceux qui parlent / Et ceux qui crient / Et même les muets / Et les aveugles / Tâtonnent sur les chemins de l'errance

Rhissa Rhossey  Errances

 

Derhan-n Koudede

35030_617569421590481_1178416281_n

Bookmark and Share