" Toutes ces luttes inachevées,

les songes inachevés,

des nuits saturées de mensonges "

Rhissa Rhossey 

Almoustapha-Tambo-2

aquarelle   A. Tambo

 " Personnellement, c'est clair, je souhaite plus de démocratie pour mon pays, plus de respect des droits de l'homme, plus de liberté d'expression, plus d'actions concrètes en faveur du développement des populations. Les secteurs de la santé , de  l'éducation et de l'agriculture doivent être aidés en priorité. Il faut bien penser que les trois-quart de notre population ont moins de quarante ans, ainsi qui dit jeunesse dit attentes. Les jeunes veulent étudier et avoir plus de liberté ."

Rhissa Rhossey  mars 2011

ahmed-boudaneAhmed Boudane

A l'air du temps

On est jeune / On a une vision / On s'élève / On crie / On a une mission / Un rêve

Un beau matin / La flamme s’éteint / Des bras s'abaissent / Et des larmes coulent

Absent de la maison / De la vie du temps / On est en prison / En une autre saison /  On perd sa raison

L'horizon se couvre / De voile / Et l'ombre s'empare / De l'espace

Des compagnons / Faussent la route / Happés par les mirages / De la vie / Ou l'ombre de la mort

Leur départ / Hante nos nuits / Fuite ou sacrifice ?

On recompose / Le puzzle /  On finit par Ies mêmes erreurs

On se dit / Allons-y / Essayons encore

Le temps passe / Nos tètes blanchissent

A présent / Nos enfants chantent / D'autres dieux. / On n'a plus vingt ans

Et le monde que nous voulions / Remodeler / Nous a remodelés à l'air du temps.

Rhissa Rhossey  Errances

Agadez rose des sablesAgadez, rose des sables  Chahamata

L'envers d'un monde
 
Venez / Venez voir / L'envers d'un monde / Le nomade d'hier  / Fier / Et hautain / Aujourd'hui / Réduit   / Mis au pas / Cerné / Envahi / Déstabilisé / Son voile s'effondre / Son bras désarmé / Se faisant tendre / Confondant sa déchéance / A sa dignité / Dans sa cérémoniale chute / Il dispute aux forgerons  / Les entrailles de l'animal / Sacré / Et aux domestiques / Les tâches de ménage / Il a fait de son tambour / De ralliement / Son cachet du désespoir

Quand il résonne / Il résonne / En battement / De pouls fuyant / Ne tourne / Plus autour / Du tambour / Que badauds / Et vautours / Fête funèbre / Enterrement / D'une époque

Où sont les vrombissements / Je dis les mugissements / Du tambour ancestral / Quand lui faisait écho / Les mugissements  lancinants / Du violon / Les you-you des femmes / Et les cris virils / Des guerriers / Parés pour le combat / Comme pour une veillée nuptiale

C'était hier / L'ennemi  / Admirait / La force et la beauté / L'éclat d'une lame / La peau bien tannée / D'un bouclier / Ou les bras insolents / Armés d'amulettes / En bois, en fer / En corne de biche / Ou en peau de lion
 
Rhissa Rhossey   Errances

ewouks

ewouks  A. Tambo

Contentez-vous de votre sort

Assez ! / Que je n'entende / Plus vos cris / Vos vacarmes / Ravalez le sel / De vos larmes / Détendez vos poings  / Fermés pour rien / Vos lendemains plats / Dans ce plat pays  / Vous les avez choisis / Assumez-les ! / Laissez le vieillard / L'enfant / Et la veuve en paix

Recyclez-vous / En clochard / En minable-coupeur-de-route / En lamentable-détrousseur-de-trousse / En chasse-touriste / En vendeur d'objet de pacotille / En groupe de folklore-pittoresque / En gardien-de-fortune-d'autrui / En mendigot / En guide-sans-caravane / En conteur-de-sornettes / En poète-nostalgique / En charlatan-menteur / Incapable d'unité / De fusion / Point de vision astrale / Pour ceux qui ne jurent / Que pour une vallée, entre mille / Une tribu-entre-cent-mille / Un puits-entre-trois-cent-mille / La terre est vaste / Comme le ciel est immense / La justice / Et la liberté / Universelles

Comment cela vous a-t-il échappé,  / Fils des caravanes ?

Rhissa Rhossey    Errances

ewaf

ewaf  A. Tambo

Un bizarre pays

Bizarre ce pays / Mien / Qui se dit in-dé-pen-dant / Et qui vit cependant / Accroché au / Maître d'hier / Oublié de naître / A lui-même / Cette démocratie / Qui vit / Au rythme kaki / De coups d'états / De coups d'éclats / Ce pays qui décrète / Ses famines / Comme son opulence / Au gré des humeurs / Du temps

Et même ses rebelles /  Sont bizarres / Qui vont à la guerre / Et qui font la paix pour rien !

Rhissa Rhossey   Errances

Anny Carter-Pery

Chez Rhissa Rhossey, les mots ne sont que vecteurs : âme d'un homme d'une sagesse incommensurable, resté libre, fidèle et fier.

Ses textes expriment la dualité qui déchire son être entre le besoin de chanter son peuple, son territoire et celui de les défendre.

D'un côté, beauté, pureté, intensité, richesse d'une vie d'errance, de silence, de liberté.

Rêves jusqu'au vertige.

De l'autre, détresse, souffrance, peur que toute cette sagesse ne disparaisse face aux dangers de l'exploitation de l'homme par l'homme...

On tremble donc totalement en lisant Rhissa Rhossey et on comprend sa tentation de la révolte pour sauver l'essentiel : pouvoir continuer à VIVRE.

Le poète nous place face à un choix fondamental aujourd'hui pour la planète entière :

Être ou avoir ?

Vivre ou mourir ?

Errances poèmes présentés par Yakhia

touaregsJ'ai dit / Où sont les tentes de jadis / imprégnées de l'indigo d'ahal ? / Où sont les tentes d'autrefois / ouvertes vers l'horizon des étoiles / le désert de la liberté errante ? / Où sont les saisons de la transhumance / Cours d'amour et de beauté ? /  Où sont les plaines de mirages / où pâturent les jeunes chamelles / aux gazelles mêlées / par des garçons / tresses serrées dans la ceinture.

O jusqu'à présent, j'entends les cris de joie / des braves guerriers / Je vois encore dans le soleil couchant / la silhouette des antilopes au cou élancé / les maîtresses de l'ahal / Sourire de lune

Hawad  Caravane de la soif   Exil   (extrait)

touareg1

" LE VÉRITABLE COMBAT C'EST D'ETRE EN PAIX AVEC SOI-MÊME "

Écoutez encore cette vieille légende Touareg : évocation de la " loi du miroir "

" Cabré comme un cheval un guerrier brandissait son bouclier et sa lance en criant ... mais j'ai bondi encore plus haut que lui, et j'ai brisé sa lance ...  et j'allais enfoncer la mienne dans son coeur, quand j'ai reconnu mon bouclier à son bras...

Alors j'ai pris mon sabre et lui le sien, et par 3 fois j'ai cru trancher la tête trop fière,
chaque fois ma main a été arrêtée par son sabre, et son sabre était le mien !!!
Qui es-tu ? Ai-je dit au guerrier, toi qui combat de la même manière que moi et avec mes armes ?

Alors il a dévoilé son visage et son visage était le mien !
Il a répondu : JE SUIS TOI-MÊME ! "

SARRAIL Xavier

7057-touareg

Touaregs : Chronique d'une mort annoncée

Médiapart

" ( ... ) Ces propos sont entérinés par le Dijonnais Régis Belleville, explorateur scientifique et spécialiste de la survie en milieu saharien : " Voilà plusieurs années que je parcours le Sahara et vais à la rencontre des Touaregs. Force est de constater que depuis la mise en place des frontières qui les oblige à être sédentaires, ils vivent totalement en marge des sociétés civiles." L'orgueil légendaire de l'homme bleu semble bien relever désormais de l'imaginaire du touriste en mal d'exotisme. " Même si les Touaregs se comportent toujours comme des seigneurs pétris d'honneur, certains sont prêts à tout pour survivre, y compris à pactiser avec les trafiquants de drogue colombiens, qui les utilisent pour faire atterrir des avions en plein désert." Si le gouvernement nigérien ne fait rien pour faciliter l'intégration des Touaregs, il semblerait que cette lente et inexorable " Massacre à l'uranium ". Les Touaregs sont un peuple en souffrance, colonisé pour les ressources minières de leurs terres ."

lire l'article   Médiapart

Touareg, la fin du rêve nomade

" Le peuple des sables est en danger.
Pendant des milliers d'années les Touaregs ont vécu dans un sahara sans limites, en transhumant avec leurs troupeaux, navigant aux étoiles, pratiquant la guerre, l'amour et le culte de l'eau.
Catastrophe ! En 1960 la décolonisation créée des frontières sur les limites des anciennes colonies françaises.
Jusqu'alors majoritaires dans leur grand espace, les touaregs deviennent minoritaires dans les cinq pays nouveaux que sont l'Algérie, la Libye, le Mali, le Niger et le Burkina-Faso.
Les massacres ethniques, les guerres civiles, les sécheresses vont contraindre ces 2 millions et demi d'éleveurs nomades à se sédentariser, à devenir un sous -prolétariat dans les villes ou a prendre les armes dans des rebellions sans lendemain (jusqu'à présent).

Honorat Jean-Claude

Bookmark and Share