1

un chef Touareg contre AQMI  Bilal ag Chérif

Excellence, courage et bonne chance.
L'hypocrisie de la communauté internationale n'a que trop duré.
Quand la communauté internationale perd son temps dans des forums grandioses qui ne sont que montagnes accouchant de souris, vous, vous faites face à l'ennemi, aux terroristes, du matin au soir, les mains nues.
Preuve éclatante de votre appartenance charnelle à ce lopin de terre que nous aimons tant.
Bilal dites à la France, en face, qu' elle se trompe de camp. Nous ne sommes pas les anarchistes tant décriés par les ennemis de la paix.
Nous sommes un peuple digne, respectueux des autres même de la France qui nous a tout pris, et qui, aujourd’hui, feint de nous oublier.
Remettons les pendules a l'heure :
Écoutez notre cri.
Ne niez pas l'évidence.
Rendons à
César ce qui est César.


000_Par7386641_0
Une délégation du MNLA reçue à Paris

Si cette grande nation,  la France,, que nous aimons malgré tout rate ce nouveau décollage ,nous comprendront alors une fois pour toute que ses rancoeurs sont tenaces et que nous ne pouvons pas ressusciter Flatters et tout les autres pour qui nous payons.

Dans un précèdent article nous lancions un cri d'alarme à l'opinion internationale.

Nous disions en substance qu'un génocide se profile à l'horizon, qu'il faut plus de discernement, plus de sérénité et plus de bonne volonté pour amorcer un virage sincère et définitif vers la paix pour tous les Maliens que nous appelons de tout nos voeux.
Mais c'est évident pour beaucoup de maliens sous-informés ou mal intentionnés que la solution passe par la disparition pure et simple du MNLA.
Or,  le MNLA est issu de l'Azawad, qui  est aussi, par ailleurs, le Mali, en tout cas depuis 50 ans au moins.

5968510-qatar-la-france-pour-nous-c-est-l-amour-et-les-investissements

Bon voyage,  Monsieur le Président,
Si possible,  faites un détour vers le Qatar 

Dites à ces milliardaires qu'ils perdent leur temps à équiper des criminels. Il n'y a pas plus musulmans que nous.
Au désert priant Allah du matin au soir avec ferveur et conviction, dans le dénuement absolu, pourtant avec une foi inébranlable.

Rhissa Rhossey  
Tchirozérine,  le 30/11/2012

Imarhan N'tinazref-Arodj Nezdjam

Bookmark and Share