IMG_0002-e1439460383228

Né en 1967, Ibrahim Chahamata est un artiste peintre touareg originaire de la ville d’Agadez, aux portes du Sahara. Enfant, il travaille la broderie et réalise des enseignes de boutiques.

Peinture à l’huile pour bâtiment et tissus sont les matériaux qu’utilise cet artiste autodidacte et adepte du système D, dont l’environnement ne permet pas l’accès aux outils de création, ou aux lieux de la scène artistique internationale.

Les créations d’Ibrahim Chahamata sont le résultat d’une réécriture personnelle des arts ancestraux touareg et islamique. Une multitude de symboles, signes et formes géométrisées et symétriques s’entremêlent pour créer une écriture codée empreinte d’une spiritualité et d’un mysticisme propre à l’artiste.

En 2015, le Centre Culturel Franco-Nigérien de Niamey, Niger, accueille sa première exposition monographique.

Lumières d'Afriques

ibrahim-Chahamata 

Emity Na-Zahir -  Changement climatique -

Démarrée le 13 mars 2015, l’exposition de l’artiste nigérien Chahamata se poursuit jusqu’au 10 avril 2015 dans la salle d’exposition du Centre franco-nigérien (CCFN) Jean Rouch de Niamey. Dans ses différentes œuvres, le peintre touareg croise l’art contemporain avec un art plus ancien, notamment celui de sa culture ancestrale.

Seul détenteur du secret de son art, cet artiste hors-pair s’inspire en plus de l’art traditionnel, mais aussi de l’art islamique dans la composition de ses œuvres artistiques. Les présentations artistiques de Chahamata sont le plus souvent issues des productions  se trouvant sur le  cuir, les sacs et harnachements de chameaux, les bijoux en argent et les broderies de vêtements. Il s’approprie ainsi, ces productions provenant de ses parents pour les reproduire à partir d’une écriture codée, une écriture singulière qui différencie son art d’un art  purement artisanal ou décoratif. Dans une de ses conférence de presse, le peintre touareg soutient avoir hérité ces représentations de ses parents qui d’ailleurs représentent son souvenir d’enfance. A cet effet, il souligne que « Par la peinture, je tente de retrouver ce souvenir merveilleux qui habite ma vie. Chaque tableau est pour moi une tentative de le matérialiser »

Laouali Aboubacar