la-colere

Amina Weira

Amina Weira est une jeune réalisatrice touareg originaire d'Arlit, la ville minière du Niger. Son documentaire vise à donner la parole aux victimes des activités extractives.

" La colère dans le vent "

Synopsis

Dans ma ville d’origine Arlit, au Nord du Niger, Areva exploite l’uranium depuis 1976.
Aujourd’hui, une bonne partie de cette région, balayée par les vents de sable, est contaminée.
La radioactivité ne se voit pas et la population n’est pas informée des risques qu’elle encourt.
Cette exploitation a complètement désorganisé la vie de la population.
Une partie de l’année, des violents vents de sable enveloppent entièrement la ville. Ce vent de poussière propage des substances radioactives. Chacun cherche un abri. La ville devient calme, toutes les activités sont stoppées.
Mon père, travailleur de la mine d’uranium en retraite, est au cœur de ce film. Il va dépoussiérer ses souvenirs ; les 35 années de son passage à la mine. Grâce à mon père, je vais à la rencontre d’autres anciens travailleurs qui ont certainement leur mot à dire.

Irradiés,

 Pénètre dans le vide, /dépasse les airs,/ transperce l’envolée de l’azur/ En dessous au dessus/ de la mer de fer,/ tu voleras sans ailes/ sur la crête de l’essence/ qui crache les flammes ». Pour renaître « du giron des cendres », pour résister à l’éradication des mondes sans voix « qui ne comptent pas »,

Hawad à nouveau s’appuie sur la liberté incompressible de l’imaginaire et dégaine sa poésie furigraphique et son verbe tellurique.

Hawad 

Ed. Portique Nomade

irradies_hawad-edae9

" C'est possible "

Un film de Amina Weira

Guelack, un village au milieu d'un espace désertique qui dirige toute son activité autour d'une ferme. Une exploitation qui a été fondée par un groupe de jeunes éleveurs peulhs dans le souci de venir en aide aux habitants de leur village, Guelack.
Aujourd'hui, cette ferme regorge d'énorme potentialité et projette par les activités qui s'y pratiquent un avenir meilleur pour les habitants de ce village, notamment les jeunes. Le soleil se lève à Guelack, les oiseaux gazouillent, le coq qui chante, les moutons bêlent… les habitants s'attèlent à nourrir et traire les bêtes, à cultiver, à construire…Avec Ousmane Sow le président du groupement, nous allons d'un bâtiment à l'autre à la découverte de ce village pas tout à fait comme les autres…

WEIRA_Amina_2013_C-est-possible_01