16-11-16

Au Niger, sur les traces de Jean Rouch

" Au cœur de la saison sèche, le fleuve Niger entre soudain en furie, laissant sans vie le chef Kouata et son épouse. Ils étaient tous deux des Bozos, une ethnie réputée pour sa connaissance des mystères du monde aquatique. En dépit des preuves apportées par le commissaire Habib, les villageois croient à une mort surnaturelle : c’est le Lamantin, le génie du fleuve, qui s’est vengé. Mais de quoi ? " Moussa Konaté  L’âme nigérienne de Jean Rouch Jeune Afrique  12/09/2016 En septembre 1956, Jean Rouch créait avec... [Lire la suite]