10-02-17

Lalla Badi : La mémoire vivante du tindé

Badi Lalla : La mémoire vivante du tindi La musique touarègue à la source : Lalla Badi et Tinariwen aux Bouffes du Nord le 13 décembre 2014. Invitée du groupe culte des Touaregs qui finit sa tournée fleuve Emmaar (la brulure) par cette date, Lalla Badi, si elle est peu connue en Occident, est une figure de la vie culturelle du monde touareg. Souvent primée en Algérie, elle s’est déjà produite à Paris en 2003 avec sa troupe Issekta (Souvenir) et dans plusieurs festivals internationaux consacrés aux musiques du monde depuis 1973.... [Lire la suite]

19-02-17

KAOCEN : leader du soulèvement des Touaregs contre la colonisation

Kaocen  ( Kaossen,Kawsa  Kaosen)Hélène CLAUDOT-HAWAD Kawsan Kawsan , Touareg noble des Ikazkazen de l'Aïr, fut le leader du soulèvement général des Touaregs contre la colonisation française, qui éclata dans l'Aïr entre 1916 et 1918. Ce projet de lutte, dont les germes apparaissent seize ansavant son émergence dans l'Aïr, mobilisa les cinq grands pôles politiques touaregs. Il inspira une grande crainte aux autorités coloniales qui déployèrent pour le combattre des moyens à la hauteur de cette peur ( Camel, 2003 ). Le nom... [Lire la suite]
24-02-17

Festival de l'Aïr , Édition 2017

Culture : Le Ministre du Tourisme Ahmed Boto officialise les dates retenues pour le Festival de l'Aïr , Édition 2017. Le Ministre Ahmed Boto a dans un point de presse tenu hier à Niamey confirmé les dates du 10 au 12 mars 2017 pour la tenue du Festival de l'Aïr. Lancé en 2001, pour valoriser les nombreuses potentialités touristiques que recèlent la région d'Agadez, le Festival de l'Aïr s'est très vite affirmé comme un vecteur de promotion des richesses culturelles et touristiques du Sahara nigérien. Cette année, c'est la cité... [Lire la suite]
25-02-17

Jean Armouche : Le combat algérien

"L’homme ne peut vivre s’il ne s’accepte tel qu’il est,s’il ne se sent pas accepté par la société où il vit,s’il ne peut avouer son nom. " Jean Amrouche Jean Amrouche LE COMBAT ALGÉRIEN À l’homme le plus pauvre / à celui qui va demi-nu sous le soleil dans le vent / la pluie ou la neige / à celui qui depuis sa / naissance n’a jamais eu / le ventre plein / On ne peut cependant ôter ni son nom / ni la chanson de sa langue natale / ni ses souvenirs ni ses rêves / On ne peut l’arracher à sa patrie ni lui arracher sa / patrie.... [Lire la suite]