ghardaia

Brève histoire des Mzab

Ghardaia (Tamurt) – Depuis des siècles, les mozabites vivaient en paix sur leurs terres dans leur région du M’ZAB (Aghlan) à 600 Km au sud de la Kabylie. Ce peuple Amazigh de 300.000 à 400.000 âmes suit en majorité un rite Ibadite qui tire ses règles religieux du livre « Kitab El Nil » du théologien Abdelaziz Ben El Hadj Ibrahim Al Thaminy qui constitue la charte même de l’ibadisme mozabite.

Ils parlent «Tamzavit» une variante de «Tamazight», la langue maternelle de l’Afrique du nord. Le mozabite considère sa langue comme la composante essentielle de sa personnalité, de son identité et de son histoire. Elle constitue pour lui une richesse jalousement sauvegardée d’un environnement qui devenait de plus en plus hostile, teinté d’arrogance affichée par les tenants de l’arabe, qui la confinait dans un espace  strictement réduit. Leur histoire est enracinée depuis l’Antiquité à cette terre Numide qui a vu naitre 25 cités disparues depuis

Après la chute de leur empire Rustumide au 10eme siècle, vaincu par les Fatimides, les survivants se sont installés à «Chebka» où ils ont construit leur ville fortifiée. Ils ont été rejoints par la population noir «Ikurayan» fuyant la traite négrière orientale qui leur était imposé par les pays arabes. Ensuite, ils ont été rejoints par une première communauté de «juif Tochavim » qui sont une fraction israélite partie lors de l’EXODE de Moise et qui était installé chez les berbères, et plus tard par une deuxième communauté juive en provenance de l’ile de Djerba au 12eme siècle.

A partir du 14eme siècle, des communautés arabes vinrent s’agréger au M’ZAB qui est devenu une partie du royaume «Zianide». La région du M’ZAB est toujours restée autonome. A l’époque turque, l’annexion du M’zab au Baylik de l’Est Algérien a été déclinée par les notables du M’zab et le Dey d’Alger a rapidement annulé cette annexion.

C.Chafaa

pour Tamurt   Lire article complet

 


Hawad : Le chemin de la libération - Touareg du Niger, rencontres au fil du temps.

Rencontre avec Hawad poète-écrivain touareg. Propos recueillis par Masin Ferkal Aix-en-Provence, juillet 2014. La situation à travers Tamazgha est inquiétante, lorsqu'elle n'est pas dramatique : monde touareg, Kabylie, Mzab, Imider, Infusen,.... Il est vrai que l'adversité est multiple et nous guette de partout.

http://touaregsmirages.canalblog.com

Hawad à propos du Mzab - Touareg du Niger, rencontres au fil du temps.

Entretien avec Hawad, poète touareg, sur la situation dans le Mzab Pour Hawad, l'Etat algérien est l'Etat le plus étranger sur le territoire de Tamazgha... C'est le pire de tous ! Un Etat qui s'acharne sur les Mozabites qui incarnent des valeurs fondamentales pour les Amazighs.

http://touaregsmirages.canalblog.com