Entre tradition et modernité

hqdefault

Teshumara

En 1963, les touaregs du Mali se soulèvent contre les nouvelles autorités et fuient la violence. C'est dans la douleur et l'exil que naît la Teshumara, mouvement affirmant l'existence mais aussi la nécessaire évolution du peuple touareg. Les fondateurs de Tinariwen, groupe d'origine malienne réfugié en Algérie, reviennent sur leur histoire.

La teshumara, antidote de l'État - Persée

HAWAD LA TESHUMARA ANTIDOTE DE L'ÉTAT* Teshumara désigne un état d'esprit, un mode de vie, un courant idéologique, une vision politique, qui se sont développés en marge de la société touarègue.

https://www.persee.fr

Taghreft Tinariwen, qui signifie en tamasheq, « l'édification des pays » 

Tinariwen est un groupe de musique, originaire de Tessalit au nord est du Mali, dans l'Adrar des Ifoghas.

Leur musique, assouf, qui signifie en tamasheq la solitude, la nostalgie, fait la synthèse entre le blues, le rock et la musique traditionnelle touarègue. C'est ce que l'on peut appeler le blues touareg, car comme le blues, il a été crée dans l'exil et la souffrance. Les deux leaders du groupe sont Ibrahim ag Alhabib « Abraybone » et Alhousseini ag Abdoulahi « Abdallah », mais il faut considérer Tinariwen comme une grande famille d'artistes touaregs, un mouvement culturel et un courant musical. Les Tinariwen ne constituent pas une formation figée, les artistes y participent à leur guise. Certains, comme Mohamed ag Itlal dit le «Japonais», contribuent à l'aventure grâce à leurs compositions, mais ne souhaitent pas venir faire les tournées mondiales.plus

KOUDEDE

koudede

Koudedé © Alice Mutasa

En 1990, quand après un carnage, les touaregs prennent les armes et les pick-up pour affronter les pouvoirs centraux au Mali et au Niger. Changer les roues des bagnoles, dormir sur les sièges de mitrailleuse échapper aux expéditions punitives et apprendre la guitare, fuit en Algérie, en Libye, dégote une vraie guitare et joue pour les réprouvés, les réfugiés et les copains restés dans le sable… Des chansons de rebelles. En 1996, c’est la paix, et « The source » fait le tour du monde.

Arnaud Contreras Sahara Rocks

Le 24 Dataparoles

Le 24 avril est un symbole de paix pour ma génération (X2)  / Au Niger ainsi qu'au Mali, pour la Liberté. / Hommage à tous les militants  / que l'immensité du désert a emporté avec elle. / Hommage à Mano Dayak / Hommage à Touzougé  / Hommage à Infagagan

Ewilla

Au cours de mes transhumances, j'ai fait des rencontres / Les anciens m'ont confié un message pour vous: / N'abandonne pas ta culture / N'abandonne pas ta coutume / N'abandonne pas ta langue / Allons mes frères, n'abandonnez pas votre culture /  Le Niger, le Mali, n'abandonnez pas la culture / Gardons nos pantalons larges, nos grands boubous indigos

ATRI N'ASSOUF

  ATRI_N_ASSAOUF_

Justice

Les valeurs ont bien changé, le mot justice n'a plus sa place, /  nous ne savons plus sur quoi compter / Aidez-moi mes chers amis, / Afin de redresser, / Tous les piliers de la justice, / Car ils menacent de s'écrouler

Album   AKAL

TERAKAFT

terakaft

Terakaft 

Bismilla   

Un hymne de la rébellion touarègue des années 90. Un appel à l’unité du peuple touareg et au combat pour la reconnaissance de ses droits

Nous pourchassons les traîtres, nous acculons les ennemis Au nom de Dieu, Nous gagnerons les montagnes Au nom de Dieu, Soulevons-nous avec mes frères .

 

Eric Orsena - Mme Bâ -

" Durant toute cette journée, nous n'avons parlé que de ça, la rébellion. La rébellion était leur seul vrai pays. Que reste-t-il à des nomades quand des instances lointaines se mettent un beau jour à élever des frontières à travers le désert ? De quel droit quelqu'un  peut-il interdire à des troupeaux d'aller paître où bon leur semble ? Si son petit Michel ne l'avait pas appelée à l'aide, si elle avait eu le loisir de flâner en chemin, Mme Bâ aurait apprécié ces Touareg : aucune maladie de la boussole, chez eux, aucune manie de l'immigration. Ce désert était leur terre, à jamais. Quelle que soit sa dureté. Que personne, seulement, ne s'avise de les asservir."