09-01-09

De la tradition vers la modernité

   Du tifinagh à l'écriture   Ahmed Boudane Récemment certains jeunes auteurs ont eu recours à l'écriture pour fixer leurs textes. Les tifinagh, alphabet touareg, ne servent traditionnellement qu'à transcrire des messages confidentiels, graver des inscriptions sur roche pour marquer une étape de voyage ou établir des comptabilités fastidieuses. Pourquoi ce passage soudain à l'écrit ? Le contact avec le monde moderne n'explique pas tout. En fait, lorsque le tissu social se déchire comme aujourd'hui chez les... [Lire la suite]

12-01-09

Touareg, nomades hier ...

  ... Poèmes de Hawad     Caravane de la soif  Ces gémissements, paroles de fièvres embrasées devant la source tarie, je les dédie à Tellent, aux mirages vagues de dune, à l'errance du vent, au concert du silence et aux oreilles de l'oubli, seule étoile de ma caravane divaguant à travers les tempêtes qui ont brisé la charpente constellée des tentes nomades. Le nomade Il est enturbanné de soleil / vêtu d'une robe de scorpions / chaussé d'épines / Il s'appuie sur la vipère fourchue / Il a domestiqué l'essuf /... [Lire la suite]
01-02-09

Touareg, nomades hier ...

  Poèmes de Rhissa Rhossey   Jour et Nuit, Sable et Sang poèmes sahariens,    NOMADES  Hier encore / Ils comptaient les étoiles / Ils avaient tout le temps / et tout l'espace / Solitaires et libres / N'écoutant que l'écho de leur voix / Aujourd'hui / Contrariés / leur lourd voile / obstrue leur regard / Et ils ne peuvent compter les étoiles / Pourtant encore, ils rêvent / Leurs rêves lumineux / Comme la voix lactée / Est en suspend dans le chant / Des canons Leur mouvement pris en otage /... [Lire la suite]
05-02-09

Touareg, nomades hier ...

  ... Poèmes de Souéloum DIAGHO Peuple de l'errance Peuple né du vent et des nuages ayant comme monture les mirages.  L’errance n’est pas synonyme de bêtise mais de liberté de l’âme et du corps.  Vont-ils puiser dans les fonds du mirage ce que d’autres cherchent ou trouvent dans les écrits ?  Plus loin leurs encyclopédies sont leurs proverbes enchantés par le temps.  Leurs  archives sont leurs contes, légendes et dictons qui traversent le temps.  Leurs bibliothèques... [Lire la suite]
08-02-09

Mots rebelles

  Les voix de l'ombre Hawad Écartez-vous, écartez-vous laissez-nous encore la bride de l’épuise-vent Pour l’homme des carrefours et de l’embouchure des rêves nul besoin d’un mensonge crue de larme bridée par la pitié Hawad Inventer nous-mêmes notre avenir " Il ne faut compter que sur nous-mêmes et sur notre désir de transformer la mort en vie. La première autonomie que nous revendiquons, nous ne la demandons ni à la Libye, ni au Niger, ni au Mali, ni à leur maître la France, nous l'exigeons... [Lire la suite]
17-02-09

Imzad en Poésie

imzad : patrimoine immatériel de l'humanité L'imzad De l'imzad avant tout / une musique aussi ancienne, / qui brandit la bravoure, / qui fixe l'achaq, / il revigore, / par des sons fins et piquants, / donnant générosité et tolérance, / calebasse emballée par le cuir, / un archet grattant, / tu es indispensable, / thérapeutique instrument, / soignant l'incurable / instructif inculquant la sagesse, / pour chasser la solitude, / pour ressusciter l'amour, / chasser la haine, / redonner la force, / tu incarne les qualités... [Lire la suite]

23-02-09

Tin Hinan : poésies amazigh

Sous le vent de Tin-Hinan Les lions enfin rugissent... Sur les pyramides d’Egypte / Sur les roches des Atlas et du Tassili / Dans les tombes de toute Tamazgha / Jusqu’aux Canaries / les ancêtres ont tracé ton nom : amazigh Sur les côtes les montagnes et les océans / Dans les déserts silencieux et brûlants / les ancêtres ont donné leur sang / nous sommes amazighDans le ventre des mères et de la terre / raisonnent encore et toujours / les chants beaux des troubadours / les... [Lire la suite]
28-02-09

Femmes touarègues,

Poèmes traditionnels Massif de l'Aïr Tanaynat Je t'implore, ô Dieu, notre maître ! / Et vous tous, les jeunes hommes ! / Tanaynat, la branche d'agar verdoyante / Couverte de rosée. / Si Tanaynat ne m'aime pas / Qu'ai-je à faire des chamelles que j'entrave, / De ce beau chameau que j' harnache, / De l'épée sans égale que je porte ? / Je ne cesse de gémir,  je suis malade, / Comme un enfant souffrant de gerçures profondes, / Refusant même de téter le sein de sa mère. / Si Tanaynat ne m'aime pas, / Je retournerai d'où je... [Lire la suite]
01-03-09

Femmes touarègues,

  Évocations Artistes  Touareg Hadja Mano Dayak " Je dois tout aux leçons de ma mère. C'est elle qui m'a appris à démonter  et à remonter la tente, à plier et à déplier le lit taillé dans le torcha, un arbre au tronc épais mais au bois tendre et léger. C'est elle qui m'a fait découvrir les étoiles qui annoncent les changements de saisons. C'est elle qui m'a révélé les différentes castes des gens de ma tribu, les Iforas. C'est elle qui m'a enseigné la lecture, le chant, la poésie. C'est elle qui ...... [Lire la suite]
06-03-09

Rhissa Rhossey : Un rêve d'infini...

 Issa,   Le poète de l'Aïr  Jour et Nuit, Sable et Sang  poèmes sahariens  Les émotions et les rêves évoquent les très riches heures d'une révolte désespérée, entre Sable et Sang. " Issa, le poète de l'Aïr, comme certains t'appellent, tu as l'art de faire surgir de tes mots et de ton cœur l'âme du pays touareg et de ses mille visages. Tu les tailles, ces mots, au burin de l'inspiration, pour en faire sortir des bijoux qui scintillent sur le sable. Que ton rêve d'infini, Issa, se prolonge dans tes... [Lire la suite]