26-05-09

Femmes et excision : Conte fantastique contemporain

Je dédie ces lignes au Docteur PIERRE FOLDES, chirurgien, spécialiste de la réimplantation du clitoris que j’ai eu la chance d’écouter un soir sur RFI et dont les recherches constituent un immense espoir de la réappropriation du plaisir pour beaucoup de femmes ANTICLOPOLIS Nue sous le vieux « bargo » de ma grand-mère, je me recroqueville dans la position du fœtus, la main entre les jambes encore ensanglantées. Je revois encore comme en playback la fulgurance de cette lame assassine qui agressa mon intimité, ma féminité et mon... [Lire la suite]

01-06-09

Femmes, femmes, femmes...

Yunus Ocquet  La nuit durant, point de sommeil pour la mère / Qui écoute d’une oreille les borborygmes révoltantsdes ventres vides, / Et de l’autre les complaintes des sorciers repus de / sang, de sueurs, / De cette masse électorale qui a vendu ses voix pour un / paquet de thé !Demain, un autre jour semblable à ceux qui viendront / Un jour de peine et d’endurance et de doute / Un jour où le foyer sans feu dormira dans le froid de / ses cendres / Et la marmite et le panier qui ont  / oublié le nom de / tous les légumes…Je... [Lire la suite]
10-01-10

Tristes existences... au zoo de Niamey

zoo du musée national de Niamey L'oeil du voisin Le sourd qui s'enfuit / A parcouru, arpenté et vu / L'arbre oublié du Ténéré. / Une hyène espiègle et désabusée, / Hantée par le doux souvenir de Ndumbelaan  / La reine de la forêt derrière les barreaux / Rêve de son roi esseulé. / Le hibou contraint de vivre le jour, rumine des pensées / maléfiques, / Les poissons du sombre aquarium plaignent les / pieuvres vitrifiées, / Les autruches malicieuses scrutent l'horizon tissé de grillage, assoiffées de l'infini espace du désert…... [Lire la suite]
22-01-10

Le faiseur d'esclaves

LE FAISEUR D’ESCLAVESPour une poignée de Livres Sterling sonnantes comme / l’acoustique du Tendé, / Ma loupe raciste en bandoulière et mon Thuraya / connecté, / J’ai sillonné ma terre natale d’Arzérori à Inatès par des chemins détournés, / Traquant ça et là mes cousins enturbannés  / paisibles nomades du Sahel.Chaînes forgées, carcans et haillons, constituent mon / macabre arsenal… / Ma mise en scène jusque là parfaite a toujours / convaincu ; / Dîmes de princes fornicateurs, j’ai toujours / empochées… /  Pour péchés... [Lire la suite]
23-01-10

Poésies philosophiques

LA GRIFFE DU SORCIER Seul face au silence de la nuit, / Un connaisseur des forces occultes / Murmure et lance des incantations abracadabrantes / De ces paroles qui jaillissent comme des missiles furtifs / L’ordre des choses se trouve changé / Chocs en retour, accidents mortels / Catastrophes majeures ... / Tout s’accomplit selon la force du VERBE. / VERBE révélateur, VERBE fécondateur / VERBE chargé de drames et de gloire / Sans le verbe magique, point de grandeur, / Sans le VERBE séminal, point de naissance / Ceux qui ont maîtrisé... [Lire la suite]
12-01-12

Femmes, femmes, femmes ... en poésie

DRAGUE et on marche à pas cadencéson s'arrête pour prendre un caféje fume une clopetu souriset tu illumines le ciella première gorgée de ton thé au laitte fait pousser un soupirtu es heureuse et bellevoilà Yunus Ocquet   FEMME DE BAGDAD Ton regard humide et féminin, féconde les espaces arides de ma mémoire / Ton sourire évoque l’amour et les idylles enchanteresses des siècles lointains / Ta démarche est danse / Danse rythmée par des bombes et des pétards / Femme de Bagdad au cœur gorgé de vengeance / Poésie arabe, tu... [Lire la suite]

13-05-12

Nouchi impro : Pour sourire de l'exil

Nouchi impro Bengué ! pays des blancs, tout est compliké !!!On te sert poulet avec mangue !Ou bien riz avec ananas !!!Tu sais pas si c'est sucré ou salé !!!Pour faire pipi, tu dois donner 50 cents , de koi acheter un kilo de riz au pays.Chaque jour il y a la pluie, le froid !Matin là est mélangé avec le soir.Le soleil, c'est quand il se trompe de chemin tu l’aperçois 5 mnLe matin, alors qu'il fait 6 degrés tu vois blancs là courir pour rentrer dans bus. Tout le monde est pressé !!!Les gens ont la mine triste on dirait qu'on a... [Lire la suite]
13-10-13

Sahel : Beautés troublantes

 Jeune femme de Timia  Assarid Ilias Pour une belle sahélienne Ton sourire pudique ouvre les frontières de la douceur / comment as-tu fait pour être si inspirée ? / d'où vient ta parole de femme qui transperce le cœurs des hommes ? / Sous ton voile de timidité feinte, tu mijotes d'autres / perspectives / Tu rêves de nouveaux horizons pour créer de la beauté / Tu rêves d'infini alors que rien n'est encore joué / Tu avances d'un pas chaloupé et ta démarche entraîne nos / regards masculins / dans des promesses de lumière...... [Lire la suite]
07-05-17

Yunus Inoussa Ocquet : Forgé à l’exil !

Forgé à l’exil ! L’histoire d’Inoussa Ocquet est intimement liée à celle de son pays, le Niger. Contraint à l’exil, pour avoir fait son travail de journaliste, l’homme écrit aujourd’hui une nouvelle page de sa vie dans l’Est-Var Chaque jour que Dieu fait, tu te réveilles et tu mesures ta chance d’être parmi les vivants. Ensuite tu relances les idées, tu écris… et puis tu respires à nouveau. » Attablé à la terrasse d’un café, le regard tourné vers l’horizon, Inoussa Ocquet tapote machinalement sur ses bouquins. Dans son... [Lire la suite]
07-05-17

Petite réflexion philosophique d' entre deux tours

Philosophe de formation, Ocquet Noureini Inoussa est né dans une fratrie de 18 enfants à Zinder au Niger. ​Ocquet Noureini Inoussa obtient un master en Ethique des droits humains à l’université de Nantes. Il poursuit actuellement des études de Géopolitique à l’université de Louvain La Neuve en Belgique.​Journaliste d’investigation depuis plus de 20 ans, il a participé aux luttes pour l’élargissement des espaces de libertés dans son pays, le Niger. Il doit sa passion pour la littérature à son père enseignant, qui lui remit dès sa... [Lire la suite]