07-05-17

Inoussa Ocquet : Forgé à l’exil !

Forgé à l’exil ! L’histoire d’Inoussa Ocquet est intimement liée à celle de son pays, le Niger. Contraint à l’exil, pour avoir fait son travail de journaliste, l’homme écrit aujourd’hui une nouvelle page de sa vie dans l’Est-Var Chaque jour que Dieu fait, tu te réveilles et tu mesures ta chance d’être parmi les vivants. Ensuite tu relances les idées, tu écris… et puis tu respires à nouveau. » Attablé à la terrasse d’un café, le regard tourné vers l’horizon, Inoussa Ocquet tapote machinalement sur ses bouquins. Dans son... [Lire la suite]

07-05-17

Petite réflexion philosophique d' Entre deux tours

Philosophe de formation, Ocquet Noureini Inoussa est né dans une fratrie de 18 enfants à Zinder au Niger. ​Ocquet Noureini Inoussa obtient un master en Ethique des droits humains à l’université de Nantes. Il poursuit actuellement des études de Géopolitique à l’université de Louvain La Neuve en Belgique.​Journaliste d’investigation depuis plus de 20 ans, il a participé aux luttes pour l’élargissement des espaces de libertés dans son pays, le Niger. Il doit sa passion pour la littérature à son père enseignant, qui lui remit dès... [Lire la suite]
19-05-17

Musée de la maison de l’Imzad de Tamanrasset

Réalisé par l’association Sauver l’Imzad pour maintenir en vie le riche patrimoine matériel et immatériel de l’Ahaggar, le musée de la maison de l’Imzad se propose comme une véritable institution gardienne de la mémoire des Touareg. Une réalisation muséologique qui montre clairement le parcours et la lutte menée par l’association contre l’oubli et la disparition des repères de cette région millénaire. Reconnaissant l’importance de l’activité de collection, de présentation et de conservation des œuvres sahariennes en vue d’assurer... [Lire la suite]
19-05-17

Sarraounia, reine, magicienne et résistante

Sarraounia, reine, magicienne et résistante  rfi Figure extrêmement célèbre au Niger, la reine Sarraounia incarne la résistance des Nigériens contre la colonisation française à la fin du XIXe siècle. Oubliée par les historiens, elle a été popularisée par la fiction et le cinéma qui se sont appuyés sur la tradition orale pour faire de ce personnage de reine guerrière engagée dans la défense de sa terre, un élément majeur du récit national nigérien. Aujourd’hui, des écoles portent son nom. La station de radio Sarraounia est... [Lire la suite]
24-05-17

Les pavillons africains portent l’art au cœur des plaies...

A la Biennale de Venise, les pavillons africains portent l’art au cœur des plaies Pour cette 57e édition, le Nigeria, la Tunisie, l’Afrique du Sud et l’Egypte s’emparent des douloureuses questions contemporaines : migration, esclavage, racisme et misogynie.  Le Monde Afrique Victor Ehikhamenor Le cru africain de la Biennale de Venise 2017 est-il à la hauteur du millésime 2015, où les artistes du continent avaient été portés en majesté par le commissaire américano-nigérian Okwui Enwezor de l’exposition « All the... [Lire la suite]
25-05-17

Comment peut-on, à 22 ans renier toute humanité ?

Mbarek Ould Beyrouk A 22 ans on rêve de vie. A 22 ans on rêve d'un monde de progrès et de justice. A 22 ans on rêve de carrière , de succès et d'amours. Comment peut -on comprendre qu'à 22 ans on choisisse de mourir et de tuer des âmes innocentes ?Je ne peux pas comprendre, je refuse de comprendre un monde où à 22 ans on choisit de tuer ses semblables. Ce n'est pas au nom de l'Islam qu'on peut faire exploser une bombe au milieu de personnes que l'on ne connait pas, ce n'est pas au nom de la liberté que l'on peut faire taire pour... [Lire la suite]
Posté par yasida à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

26-05-17

Niger: Hawad, poète et peintre furieux

Hawad  Niger: Hawad, poète et peintre furieux" Surtout n'écrivez pas que je suis nigérien ", commence par ordonner le poète-peintre touareg Hawad. " Je suis touareg, ma nation, elle est écartelée entre cinq nations. Je ne reconnais pas ces nations africaines ".Une anthologie de Hawad vient d'être publiée dans la prestigieuse collection Poésie de Gallimard. Le musée national Boubou-Hama de Niamey et le Centre Culturel Franco-Nigérien (CCFN) organisent, eux, jusqu'au 27 mai une rétrospective regroupant toute la carrière... [Lire la suite]
28-05-17

Le Mzab, victime d'un plan colonial !

Brève histoire des Mzab Ghardaia (Tamurt) – Depuis des siècles, les mozabites vivaient en paix sur leurs terres dans leur région du M’ZAB (Aghlan) à 600 Km au sud de la Kabylie. Ce peuple Amazigh de 300.000 à 400.000 âmes suit en majorité un rite Ibadite qui tire ses règles religieux du livre « Kitab El Nil » du théologien Abdelaziz Ben El Hadj Ibrahim Al Thaminy qui constitue la charte même de l’ibadisme mozabite. Ils parlent «Tamzavit» une variante de «Tamazight», la langue maternelle de l’Afrique du nord. Le... [Lire la suite]
30-05-17

L'Azawad de Hawad (2)

(...) Pour Hawad, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) n’a pas de pensée politique véritablement touarègue, et ses revendications régionalistes évacuent les intérêts du peuple touareg. Il pense que ce mouvement est otage de la France, un Etat dont la présence en pays touareg n’est motivée que par ses propres intérêts. Hawad estime que l’avenir et la force des Touaregs sont dans leur capacité à œuvrer pour être eux-mêmes et contribuer, en tant que tels, à la communauté amazighe et à toute communauté humaine qui... [Lire la suite]
07-06-17

Hawad, ce "maquisard de l'imaginaire"

PORTRAIT Hawad,  ce " maquisard de l'imaginaire " Par Malick Boubaca Le Point Afrique  22/05/2017 Poète et peintre, ce Touareg vient d'entrer chez Gallimard à la NRF et s'offre une exposition de ses oeuvres à Niamey. exposition de Hawad au musée national de Niamey. © Olivia Marsaud  Hawad, une expression plurielle dans la furigraphieVouloir faire entrer Hawad dans des cases, des contours, lui accoler des épithètes, c'est s'exposer à des protestations. Hawad en rue déjà, rien qu'à l'idée. Rebelle,... [Lire la suite]