30-11-17

Agadez au Niger : des musiciens et un message

Copyright : Ahmoudou Madassane Si Agadez est surtout connu pour son réseau de passeurs, la ville nigérienne regorge aussi de musiciens qui s’exportent de plus en plus en Europe. Rencontre avec l'un d'eux, Ahmoudou Madassane. Pour Ahmoudou Madassane, les artistes africains qui se produisent en Europe peuvent agir comme caisse de résonnance pour informer leurs compatriotes des réalités du continent. Le guitariste de Mdou Moktar et des Filles de Illighadad vient de se produire au Printemps de Bourges. Il vient d’Agadez, tout comme... [Lire la suite]

03-12-17

Le prix « Jeune Champion de la Terre » à Mariama Mamane du Niger

Une jeune Nigérienne experte dans le domaine de l’eau remporte le prix environnemental le plus prestigieux décerné par l’ONU L'ONU Environnement a décerné le 30 novembre 2017 le prix « Jeune Champion de la Terre » à Mariama Mamane du Niger pour son travail apportant une solution trois-en-un à certains des plus grands problèmes environnementaux de l'Afrique. Ce projet repose sur la jacinthe d’eau qui étouffe le continent et la transforme en énergie durable et en engrais respectueux de l'environnement. Mariama, 27 ans, résidant au... [Lire la suite]
06-12-17

Mohamadine Hawad : Prix international Argana de poésie 2017

Hawad  "Dans la nasse " Le 12è Prix international Argana de poésie au titre de l'année 2017 a été décerné au poète touareg Mohamadine Hawad, annonce la Maison de la poésie au Maroc. Hawad s’est vu attribuer cette prestigieuse distinction "en reconnaissance du souci constant de ses poèmes, depuis quatre décennies, à préserver la connaissance dont ils se nourrissent et à faire du nomadisme un espace poétique et intellectuel pour la production du sens et le renouvellement de la vision vers soi et vers le monde", selon la même... [Lire la suite]
12-12-17

Hawad : En sol majeur - RFI -

Son pays, c’est celui des Amazigh. Pays qu’il décrie en tamasheq sur cinq territoires: Mali, Niger, Burkina Faso, Libye, Algérie. Au moins cinq raisons d’être en colère pour Hawad, né dans la résistance poétique, sous les étoiles du Niger, à Agadez. Notre invité nomade est dans le mouvement perpétuel des signes qui soignent le sang. Dans Caravane de la soif, il écrit : «Elle tresse une natte en feuilles de palmes pour son mari qui a conduit la caravane hors des frontières, agenouillé par les chaînes des prisons et le brasier des... [Lire la suite]
16-01-18

Femmes Touarègues : Les Résistantes et Les Combattantes

Fadimata Wallet Oumar  : Arnaud Contreras Femmes Touarègues : Les Résistantes Au Sahara, la société touarègue est matriarcale. Depuis le temps de Tin Hinan, reine berbère qui aurait donné naissance au peuple touareg, les femmes ont une place centrale. La sédentarisation, le contact avec d’autres cultures, les exils, ont modifié une partie des modes de vie depuis deux générations. L’afflux d’argent, issu d’activités illicites, et la circulation de courants religieux rigoristes, provoquent des bouleversements dans les... [Lire la suite]
17-01-18

Niger : « Le charbon vert » en phase de vulgarisation

Niger : des étudiants inventent un charbon qui brûle sans fumée ! Du charbon qui brûle sans toutefois dégager de la fumée, c’est désormais possible grâce à la prouesse réalisée par des étudiants Nigériens. Ces derniers ont mis au point un « charbon vert », fabriqué à partir des résidus végétaux comme la paille et des plantes envahissantes comme la jacinthe d’eau et le sida cordifolia.Selon Zakariyaou Abdou Idrissa, étudiant en Géoscience et environnement à l’Université de Niamey, l’un des promoteurs, le charbon vert se présente... [Lire la suite]
Posté par yasida à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17-01-18

Francophonie : lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alain Mabanckou Francophonie, langue française : lettre ouverte à Emmanuel Macron Le président de la République a proposé à Alain Mabanckou de contribuer aux " travaux de réflexion " qu’il souhaite " engager autour de la langue française et de la Francophonie ". L’auteur de " Verre cassé " lui répond. Dans votre discours du 28 novembre à l’université de Ouagadougou, puis dans un courrier officiel que vous m’avez adressé le 13 décembre, vous m’avez proposé de «contribuer aux travaux de réflexion que vous souhaitez engager... [Lire la suite]