20-05-14

Alhassane Ag Baille : L'année maigre

Invasion de criquets AWATAY WA SADIDEN  : L'année maigre Il (Alhassane Ag Baille) aimait beaucoup prendre des notes et rédiger au sujet de thèmes plutôt ponctuels. C'est ainsi qu'lil a produit au Niger, un écrit de cinq pages, non daté et non signé, intitulé :  " La sécheresse vue de l'extérieur ". Il y disait notamment, à propos des nomades : " On les voit revenir par toutes les pistes chaque année, se faire arracher honteusement leurs quelques bricoles, et aller quand même, les mains vides, le coeur saignant, donner... [Lire la suite]

30-10-14

Intagrist El Ansari : Echo saharien. L’inconsolable nostalgie

Intagrist El Ansary Cher(e)s ami(e)s, Si le Sahara vous manque, ou même que vous vous y trouviez, je vous  propose une immersion dans mon récit qui vient de paraître, dont le thème central est le grand désert. Ce texte n’est pas un essai, ni une étude quelconque, mais simplement un hommage personnel, voire intime, à ce grand espace de vie accueillant, un hommage aussi aux peuples qui y vivent en gardant toujours une place très spéciale à l’hôte « celui qui peut arriver n’importe quand ». Les sahariens mettent... [Lire la suite]
07-05-15

Ibrahim Al-Koni : La loi du désert

La loi du désert Né en 1948 en Libye dans une tribu touareg, Ibrahim al-Koni fait des études de lettres à Moscou, devient journaliste à Varsovie, puis travaille à l'ambassade de Libye à Moscou. Saluée par de nombreuses distinctions, son oeuvre compte plus d'une cinquantaine d'ouvrages. Il vit aujourd'hui à Thoune (Suisse). L'un des plus grands écrivains contemporains de langue arabe, Ibrahim al-Koni reste encore très méconnu en France. Seulement six de ses livres ont été traduits, mais ils montrent à eux seuls l'évidence de son... [Lire la suite]
20-06-15

Meurtre à Tombouctou : Moussa Konaté

" Aujourd'hui, nous souffrons, nous les anciens. Le déshonneur deviendra-t-il notre vêtement ? Où sont donc les Touareg ? " Moussa Konaté Meurtre à Tombouctou, le polar posthume de Moussa Konaté Quelques mois avant sa disparition en novembre dernier, l'écrivain malien remettait à son éditrice cette nouvelle aventure du commissaire Habib chez les Touaregs. Il faut oser ce titre ! Celui que Moussa Konaté avait choisi à l'origine pour son roman policier, Meurtre chez les Touaregs, n'aurait pas eu moins d'écho dans le contexte de... [Lire la suite]
13-07-15

A propos de « L’Afrique noire est-elle maudite ? » Moussa Konaté

« On me parle de progrès, de « réalisations », de maladies guéries, de niveaux de vie élevés au-dessus d’eux-mêmes. Moi, je parle de sociétés vidées d’elles-mêmes, de cultures piétinées, d’institutions minées, de religions assassinées, de magnificences artistiques anéanties, d’extraordinaires possibilités supprimées… » Aime CESAIRE  « Discours sur le colonialisme »  « L’Afrique noire est-elle maudite ? » Moussa Konaté Dans ce livre, notre cher écrivain demeure fidèle à... [Lire la suite]
25-03-16

Les Touareg du Niger : Chronique des années de braise

Alhousseini Mouloul  L'auteur décrit l'histoire tumultueuse du peuple touareg en rappelant les combats qu'il a jadis dû livrer pour défendre ses territoires en Afrique du Nord contre des envahisseurs étrangers. Il rappelle ensuite les luttes que les Kel Tamajeq (ceux qui parlent Tamajeq, le berbère) ont livrées pour protéger leurs territoires de l'invasion coloniale française. Enfin, il relate des événements plus contemporains à savoir les rébellions dites "touarègues", jusqu'à la signature de l'Accord de paix définitive en... [Lire la suite]
Posté par yasida à 13:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02-04-16

Lettres noires : des ténèbres à la lumière

« Je n’aurais pas accepté cette charge si elle était fondée sur mes origines africaines » Extraits de « Lettres noires : des ténèbres à la lumière », la leçon inaugurale d’Alain Mabanckou au Collège de France.< Qui suis-je au fond ? Vous n’aurez pas de réponse dans mes deux passeports congolais et français. Suis-je un « Congaulois », comme dirait le grand poète congolais Tchicaya U Tam’si ? Suis-je un « binational », pour coller à l’air du temps ? En réalité, en 1530, année de la création du Collège de... [Lire la suite]
Posté par yasida à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09-05-16

Mbarek Ould Beyrouk, griot de sable et de plume

Genève –  2016 : Mbarek Ould Beyrouk, griot de sable et de plume Le prix Kourouma a été attribué vendredi, dans le cadre du Salon du livre de Genève, au Mauritanien M'Barek Ould Beyrouk pour son dernier roman « Le tambour des larmes ». L’ouvrage compte l’histoire de la belle Rayhana, séduite et abandonnée, à laquelle son implacable mère vole l’enfant née de ces amours scandaleuses. Pour se venger de la morale impitoyable de sa tribu nomade, elle dérobe le tambour sacré et fuit se cacher en ville, là où la liberté est grande... [Lire la suite]
25-05-17

Mbarek Ould Beyrouk : Comment peut-on, à 22 ans renier toute humanité ?

A 22 ans on rêve de vie. A 22 ans on rêve d'un monde de progrès et de justice. A 22 ans on rêve de carrière , de succès et d'amours. Comment peut -on comprendre qu'à 22 ans on choisisse de mourir et de tuer des âmes innocentes ?Je ne peux pas comprendre, je refuse de comprendre un monde où à 22 ans on choisit de tuer ses semblables. Ce n'est pas au nom de l'Islam qu'on peut faire exploser une bombe au milieu de personnes que l'on ne connait pas, ce n'est pas au nom de la liberté que l'on peut faire taire pour toujours la joie... [Lire la suite]
30-06-18

Touaregs. L’Exil pour la patrie

La crise malienne vue depuis les camps par des civils touaregs Dans Touaregs. L’Exil pour la patrie, Intagrist El Ansari lance un cri d’alerte à la veille de la présidentielle au Mali. Les armes ont occupé tout l’espace de 2012 à 2016. Il est temps faire entendre la voix des civils touaregs maliens, « principales victimes d’une guerre » que la plupart jugent « insensée » et «incompréhensible ». Depuis les camps de l’exil, en Mauritanie, ils confient au fil des pages leurs lectures des... [Lire la suite]