13-02-09

Artistes pour la sauvegarde du tifinagh

 Touaregs  Apprivoiser le désert  H. Claudot-Hawad Mano DAYAK  Je suis né avec du sable dans les yeux Avec des gestes graves, elle (ma mère) m'a appris à lire les vingt-six lettres de l'alphabet tifinagh qui compose la langue tamasheq. Je revois ses doigts voltiger  pour tracer sur le sable des signes géométriques : le cercle qui désigne le "R",  le trait horizontal qui indique le "N", les quatre points pour la consonance "KH",  le rond précédé de deux points et d'une parenthèse renversée qui... [Lire la suite]

17-02-09

Imzad en Poésie : le violon de l'honneur

imzad : patrimoine immatériel de l'humanité L'imzad De l'imzad avant tout / une musique aussi ancienne, / qui brandit la bravoure, / qui fixe l'achaq, / il revigore, / par des sons fins et piquants, / donnant générosité et tolérance, / calebasse emballée par le cuir, / un archet grattant, / tu es indispensable, / thérapeutique instrument, / soignant l'incurable / instructif inculquant la sagesse, / pour chasser la solitude, / pour ressusciter l'amour, / chasser la haine, / redonner la force, / tu incarne les qualités... [Lire la suite]
06-03-09

Rhissa Rhossey : poète du Massif de l'Aïr

Rhissa Rhossey à Tchirozérine Les émotions et les rêves évoquent les très riches heures d'une révolte désespérée, entre Sable et Sang Jour et Nuit, Sable et Sang, poèmes saharins " Issa, le poète de l'Aïr, comme certains t'appellent, tu as l'art de faire surgir de tes mots et de ton cœur l'âme du pays touareg et de ses mille visages. Tu les tailles, ces mots, au burin de l'inspiration, pour en faire sortir des bijoux qui scintillent sur le sable. Que ton rêve d'infini, Issa, se prolonge dans tes poèmes : qu'il rejoigne... [Lire la suite]
14-04-09

Rhissa Rhossey : Poèmes d'un bouzou

Rhissa Rhossey  Prière  d'un bouzou Le charbon sort de chez moi / Mais je suis dans les ténèbres / L'URANIUM sort de chez moi / Mais je suis pauvre. / L'Aïr est une immense nappe phréatique / Mais j'ai soif.  / Chez moi, il y a d'immenses / Plaines fertiles... inexploitées / Chez moi il y a deux axes routiers / Celui qui Exporte l'Uranium / Et celui qui Exploite le Charbon. / Et vous voudriez que je me taise / De toute façon je me tais / Puisque je suis Analphabète / Et patati patata / Que les bavards se taisent /... [Lire la suite]
27-06-12

Ahmed Boudane, peintre nomade

Ahmed Boudane Peintre nomade  Ahmed Abdoulaye Boudane  est né sous une tente en peau de chèvre au sein d'un campement Touareg situé à l'Ouest de la région de Tchin-Tabaraden , près de la vallée des Belles Filles, au Niger,  vers 1978. L'alphabet tifinagh lui a été transmis, dessiné sur le sable par sa mère et sa grand-mère. Vers dix ans Ahmed est scolarisé, on lui rase la tête, c'est le début de l'alphabétisation latine, on lui demande d'oublier son alphabet qui n'a pour les autres aucun avenir et peu de valeur. ... [Lire la suite]