09-01-09

De la tradition vers la modernité

   Du tifinagh à l'écriture   Ahmed Boudane Récemment certains jeunes auteurs ont eu recours à l'écriture pour fixer leurs textes. Les tifinagh, alphabet touareg, ne servent traditionnellement qu'à transcrire des messages confidentiels, graver des inscriptions sur roche pour marquer une étape de voyage ou établir des comptabilités fastidieuses. Pourquoi ce passage soudain à l'écrit ? Le contact avec le monde moderne n'explique pas tout. En fait, lorsque le tissu social se déchire comme aujourd'hui chez les... [Lire la suite]

07-02-09

Destins

  Yunus Inoussa Ocquet        La journée du pauvre  A l’aube quand le coq chante la vie qui annonce son / impitoyable compétition, / Faufilant entre les corps frêles de tes gosses / endormis, / Tu te demandes s’ils sont morts ou seulement assoupis… / Ton boubou en lambeaux s’accroche à la palissade / épineuse ; / Dérisoire rempart contre les regards moqueurs des / passants… / L’air pur du matin jette un voile mélancolique dans / l’iris de tes yeux / boursouflés… / Un pas incertain te mène vers... [Lire la suite]
28-03-09

Santé au Niger

   Écrits et poèmes   R. Rhossey©H.Lemaréchal Rhissa Rhossey Jour et Nuit, Sable et Sang poèmes sahariens, Rhissa Rhossey,  poète touareg, rebelle des années 90 est  responsable  du Centre de Santé de Tchirozérine : Centre important, puisqu'il emploie depuis huit ans 13 agents et dispense des soins aux nomades, qui souvent viennent de très loin.  LES SENTINELLES EN ÉVEIL Plus le temps passait plus je prenais conscience d'une chose : ma vie est là. Oui, au milieu de ces malnutris... [Lire la suite]
26-05-09

Femmes et excision

Conte fantastique contemporain Je dédie ces lignes au Docteur PIERRE FOLDES, chirurgien, spécialiste de la réimplantation du clitoris que j’ai eu la chance d’écouter un soir sur RFI et dont les recherches constituent un immense espoir de la réappropriation du plaisir pour beaucoup de femmes ANTICLOPOLIS Nue sous le vieux « bargo » de ma grand-mère, je me recroqueville dans la position du fœtus, la main entre les jambes encore ensanglantées. Je revois encore comme en playback la fulgurance de cette lame assassine qui agressa... [Lire la suite]
01-06-09

Femmes, femmes, femmes ...

  La nuit durant, point de sommeil pour la mère / Qui écoute d’une oreille les borborygmes révoltantsdes ventres vides, / Et de l’autre les complaintes des sorciers repus de / sang, de sueurs, / De cette masse électorale qui a vendu ses voix pour un / paquet de thé !Demain, un autre jour semblable à ceux qui viendront / Un jour de peine et d’endurance et de doute / Un jour où le foyer sans feu dormira dans le froid de / ses cendres / Et la marmite et le panier qui ont  / oublié le nom de / tous les légumes…Je vois venir... [Lire la suite]
Posté par yasida à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10-01-10

Tristes existences ...

   L'oeil du voisin Le sourd qui s'enfuit / A parcouru, arpenté et vu / L'arbre oublié du Ténéré. / Une hyène espiègle et désabusée, / Hantée par le doux souvenir de Ndumbelaan  / La reine de la forêt derrière les barreaux / Rêve de son roi esseulé. / Le hibou contraint de vivre le jour, rumine des pensées / maléfiques, / Les poissons du sombre aquarium plaignent les / pieuvres vitrifiées, / Les autruches malicieuses scrutent l'horizon tissé de grillage, assoiffées de l'infini espace du désert… /  Les... [Lire la suite]

13-05-12

Nouchi impro : Pour sourire de l'exil

Nouchi impro Bengué ! pays des blancs, tout est compliké !!!On te sert poulet avec mangue !Ou bien riz avec ananas !!!Tu sais pas si c'est sucré ou salé !!!Pour faire pipi, tu dois donner 50 cents , de koi acheter un kilo de riz au pays.Chaque jour il y a la pluie, le froid !Matin là est mélangé avec le soir.Le soleil, c'est quand il se trompe de chemin tu l’aperçois 5 mnLe matin, alors qu'il fait 6 degrés tu vois blancs là courir pour rentrer dans bus. Tout le monde est pressé !!!Les gens ont la mine triste on dirait qu'on a... [Lire la suite]
13-10-13

Sahel : Beautés troublantes

 Jeune femme de Timia  Assarid Ilias Pour une belle sahélienne Ton sourire pudique ouvre les frontières de la douceur / comment as-tu fait pour être si inspirée ? / d'où vient ta parole de femme qui transperce le cœurs des hommes ? / Sous ton voile de timidité feinte, tu mijotes d'autres / perspectives / Tu rêves de nouveaux horizons pour créer de la beauté / Tu rêves d'infini alors que rien n'est encore joué / Tu avances d'un pas chaloupé et ta démarche entraîne nos / regards masculins / dans des promesses de lumière...... [Lire la suite]
07-05-17

Yunus Inoussa Ocquet : Forgé à l’exil !

Forgé à l’exil ! L’histoire d’Inoussa Ocquet est intimement liée à celle de son pays, le Niger. Contraint à l’exil, pour avoir fait son travail de journaliste, l’homme écrit aujourd’hui une nouvelle page de sa vie dans l’Est-Var Chaque jour que Dieu fait, tu te réveilles et tu mesures ta chance d’être parmi les vivants. Ensuite tu relances les idées, tu écris… et puis tu respires à nouveau. » Attablé à la terrasse d’un café, le regard tourné vers l’horizon, Inoussa Ocquet tapote machinalement sur ses bouquins. Dans son... [Lire la suite]
07-05-17

Petite réflexion philosophique d' entre deux tours

Philosophe de formation, Ocquet Noureini Inoussa est né dans une fratrie de 18 enfants à Zinder au Niger. ​Ocquet Noureini Inoussa obtient un master en Ethique des droits humains à l’université de Nantes. Il poursuit actuellement des études de Géopolitique à l’université de Louvain La Neuve en Belgique.​Journaliste d’investigation depuis plus de 20 ans, il a participé aux luttes pour l’élargissement des espaces de libertés dans son pays, le Niger. Il doit sa passion pour la littérature à son père enseignant, qui lui remit dès sa... [Lire la suite]