30-11-17

Imuhar, Une Légende

  Pour la première fois en France, un film n'est pas signé du nom de son metteur en scène. A la suite d'un désaccord sur le montage entre le réalisateur et son producteur, le générique ne mentionne que "filmé par Jacques Dubuisson", et précise que "la postproduction et le montage ont été dirigés par Michel Propper". En France, patrie du droit d'auteur depuis Beaumarchais, les auteurs ont jusqu'ici toujours obtenu le final cut, contrairement aux Etats-Unis où, sous le régime du copyright, ce sont les producteurs qui détiennent... [Lire la suite]