Bonne Arrivée,

Hawad

Debout ! / Ne tournez ni vous penchez / afin de quémander une galette ou la justice / pour votre désarroi sous la botte d'acier / Redressez-vous, / même si votre stature est voûtée, / redressez-vous / et regardez vers nous.

Hawad

thé

 aquarelle A. Tambo

Ce site est né de ma rencontre avec deux artistes touareg, Almoustapha Tambo, artiste peintre,et Rhissa Rhossey, auteur d'un recueil de poésie, hélas épuisé et non réédité à ce jour.

Malgré  les difficultés, ils ont voulu partager  la richesse de leur Culture, exprimer leurs espoirs et leurs doutes.

Espoir d'apporter des éléments de réponse à ceux qui s'interrogent sur ce Peuple, broyé  par les chaos de l'Histoire, sacrifié sur l'autel du profit.

" Le Peuple amajagh, appelé " touareg " par les étrangers, existe-t-il vraiment ? Son pays au Sahara central est-il un vide, sans âme qui vive, un espace vacant hanté par des êtres chimériques, sans lien entre eux, par des vagabonds sans ancrages, par des voix dérisoires d'un autre temps. "  H. Claudot-Hawad

Issa 

Rhissa Rhossey

A Hawad

Pillard au javelot de plume / Je te malaxerai l'encre de la lave / des volcans en fusion / du sperme du lion / du venin du scorpion noir / des salines de Séguédine et Djado

Encre de braises et de feu / qui hissera le Peuple du cheminement / du néant / à la septième voûte céleste

Que le miracle de ton talent / épouse la fougue de nos élans / dans la fièvre de nos délires

Rhissa Rhossey

Compagnons, Écouter , / et vous allez entendre. /  Apprenez / ce qui est amer /  et nous est arrivé / Vous ne le soignerez pas / à moins de m'écouter. Chant anonyme

Agadez, brousse

 Agadez, brousse

Les voyageurs, poètes errants / suivent les traces du vent / dans les failles de l'infini / guidés par les éclairs de la nuit   Hawad

croix touarégue

A. Tambo croix touarègue

Posté par yasida à 11:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


11-02-09

Tifinagh, écriture des kel tamasheq : Hawad

  tifinagh Hawad La société touarègue ne fait pas de différence entre l’écriture et la prise de parole. Sortir du cercle, s’extraire du cadre de la famille ou de la société pour s’adresser aux individus en s’emparant de la parole, c’est déjà de l’écriture pour moi : un moment où le discours personnel s’approprie le collectif. Quand une personne s’écarte des modes d’expression établis et s’empare de la parole en la modelant à sa façon, en effet, c’est bien de l’écriture pour moi. Or, le cadre s’est brisé. Hawad ... [Lire la suite]
12-02-09

Tifinagh, Patrimoine immatériel de l'humanité

 tifinaghs Ecriture multi-millénaire difficilement accessible , le Tifinagh est utilisé par les Touaregs pour écrire de courts textes en langue Tamasheq. Compte-tenu du manque de voyelles , il est impossible de déchiffrer pour qui ne connaît pas parfaitement la langue Tamasheq . Ce sont les mères qui apprennent cet alphabet aux enfants touaregs en dessinant les lettres dans le sable. L’ATP ( Association pour la Promotion du Tifinagh ) ,dont le siège se situe à Agadès ,a réuni des intellectuels Touaregs de différentes régions... [Lire la suite]
13-02-09

Artistes pour la sauvegarde du tifinagh

 Touaregs  Apprivoiser le désert  H. Claudot-Hawad Mano DAYAK  Je suis né avec du sable dans les yeux Avec des gestes graves, elle (ma mère) m'a appris à lire les vingt-six lettres de l'alphabet tifinagh qui compose la langue tamasheq. Je revois ses doigts voltiger  pour tracer sur le sable des signes géométriques : le cercle qui désigne le "R",  le trait horizontal qui indique le "N", les quatre points pour la consonance "KH",  le rond précédé de deux points et d'une parenthèse renversée qui... [Lire la suite]
14-02-09

Imzad : Le violon de l'âme

« L’imzad est aux Touareg, ce que l’âme est au corps. » m’avait dit Hadj Moussa Akhamok en me remettant un imzad en 2003. Avec l’évolution de la vie moderne, l’imzad et toute la culture qui gravite autour est en train de mourir. Il ne reste plus que quelques vieilles femmes qui savent en jouer, elles rêvent de transmettre leur savoir pour laisser en héritage au monde entier, ce patrimoine culturel ancestral. Hdama est un air chanté sur l'Imzad. Un trés vieil air qui est chanté par Halimata et Khoulen Alamine sur l'imzad, toutes... [Lire la suite]

16-02-09

Sauver l’Inzad pour sauver son identité : deux livres-plaidoyers

Tarzagh Benoma  « Préfère à toutes voix, Préfère avec moi la voix de l’Imzad, Le violon qui sait chanterEt ne soit pas étonné qu’il n’ait qu’une corde. As-tu plus d’un cœur pour aimer ? » Imzad : Dida Badi   Un chef-d’œuvre L’auteur a pris soin, en bon pédagogue, de situer d’abord son sujet et de permettre aux lecteurs de mieux comprendre son contexte naturel, historique et sociologique. C’est l’objet du premier chapitre consacré au « contexte et aire de diffusion de la musique de l’imzad... [Lire la suite]
19-02-09

Imzad et Ahal

aquarelle  A. Tambo AHAL : ÉDUCATION TOUARÈGUE "J'ai aussi participé en suivant ma mère et mon oncle maternel à ce qu'on appelle les ahal ou veillées, qui sont d'autres écoles théâtrales, tragiques poétiques (l'éducation de l'amour courtois comme les occitans du Sud de la France), philosophiques. On passe des nuits entières à faire la description d'une chamelle ou d'une gazelle et à la fin, on a l'impression qu'on épuise complètement les mots. Chaque personne qui a fait son exposé a donné une description. C'est une... [Lire la suite]
20-02-09

Poèmes traditionnels touareg du Massif de l'Aïr (Niger)

" Le ciel est plein d’étoiles . A 4h se lève à l’est AMANAR brillant de tous ses éclats. Ce groupe d’étoiles est connu par tous ici. On nous le montre tous les soir quand nous sommes enfants. Et les contes autour du feu se racontaient sous la lumière d‘Amanar " (mois du Ramadan)  La poésie est le fleuron de la culture touarègue. Elle répond à des règles strictes et décline un code moral, l'Assak, dans lequel se mêlent tous les ressorts de la poésie chevaleresque : la bravoure, l'honneur, la franchise, l'amour, la... [Lire la suite]
21-02-09

Tin Hinan, ancêtre des Touareg

Tin Hinan  Farid BENYAA Personnalité énigmatique, légendaire / Femme entourée d’ambiguïté et de mille secrets / Sa vie n’est que d’hypothèses imaginaires / Et des rêves qui n’ont pu l’illustrer Tin Hinan, « celle qui vient de loin » / Guidée par les étoiles, là-haut dans le ciel / Et sa servante TAKAMAT qui en   prenait soin / A l’Ahaggar, les deux femmes s’installent Prês de « l’eau de l’âme » et l’éclat a redonné / A l’oasis d’ABALESSA, qui l’accueilli avec hospitalité / TIN-HINAN, reine des terres... [Lire la suite]
23-02-09

Tin Hinan : poésies amazigh

Sous le vent de Tin-Hinan Les lions enfin rugissent...Sur les pyramides d’Egypte / Sur les roches des Atlas et du Tassili / Dans les tombes de toute Tamazgha / Jusqu’aux Canaries / les ancêtres ont tracé ton nom : amazigh Sur les côtes les montagnes et les océans / Dans les déserts silencieux et brûlants / les ancêtres ont donné leur sang / nous sommes amazighDans le ventre des mères et de la terre / raisonnent encore et toujours / les chants beaux des troubadours / les... [Lire la suite]