17-01-10

Esclavage dans les sociétés touarègues

ancien bracelet d'esclave Mali   Esclaves et affranchis : de l'étrangeté à l'intégration culturelle Aux hommes libres s'opposent les esclaves enlevés au cours des guerres et agrégés aux tribus. La plupart ont pour origine les mondes lointains de la savane qui n'entretenaient aucun lien avec les Touaregs. Les esclaves ne pouvaient être pris ni chez les voisins musulmans, ni dans les protectorats païens. Ils étaient destinés aux travaux domestiques et au gardiennage des troupeaux. En nombre très restreint dans le nord du pays... [Lire la suite]

22-01-10

Le faiseur d'esclaves

LE FAISEUR D’ESCLAVESPour une poignée de Livres Sterling sonnantes comme / l’acoustique du Tendé, / Ma loupe raciste en bandoulière et mon Thuraya / connecté, / J’ai sillonné ma terre natale d’Arzérori à Inatès par des chemins détournés, / Traquant ça et là mes cousins enturbannés  / paisibles nomades du Sahel.Chaînes forgées, carcans et haillons, constituent mon / macabre arsenal… / Ma mise en scène jusque là parfaite a toujours / convaincu ; / Dîmes de princes fornicateurs, j’ai toujours / empochées… /  Pour péchés... [Lire la suite]
13-07-15

A propos de « L’Afrique noire est-elle maudite ? » Moussa Konaté

« On me parle de progrès, de « réalisations », de maladies guéries, de niveaux de vie élevés au-dessus d’eux-mêmes. Moi, je parle de sociétés vidées d’elles-mêmes, de cultures piétinées, d’institutions minées, de religions assassinées, de magnificences artistiques anéanties, d’extraordinaires possibilités supprimées… » Aime CESAIRE  « Discours sur le colonialisme »  « L’Afrique noire est-elle maudite ? » Moussa Konaté Dans ce livre, notre cher écrivain demeure fidèle à... [Lire la suite]
09-09-16

Réponse d'un ex-colonisé à François Fillon

Seydi Diamil Niane Je suis un ex-colonisé et croyais que l’époque, où Aimé Césaire tenait les propos suivants, était révolue : « J’entends la tempête. On me parle de progrès, de « réalisations », de maladies guéries, de niveaux de vie élevés au-dessus d’eux-mêmes. Moi je parle de sociétés vidées d’elles-mêmes, de cultures piétinées, d’institutions minées, de terres confisquées, de religions assassinées, de magnificences artistiques anéanties, d’extraordinaires possibilités supprimées ». Mais hélas, il ne fallait pas compter sur... [Lire la suite]
Posté par yasida à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24-05-17

Les pavillons africains portent l’art au cœur des plaies...

A la Biennale de Venise, les pavillons africains portent l’art au cœur des plaies Pour cette 57e édition, le Nigeria, la Tunisie, l’Afrique du Sud et l’Egypte s’emparent des douloureuses questions contemporaines : migration, esclavage, racisme et misogynie.  Le Monde Afrique Victor Ehikhamenor Le cru africain de la Biennale de Venise 2017 est-il à la hauteur du millésime 2015, où les artistes du continent avaient été portés en majesté par le commissaire américano-nigérian Okwui Enwezor de l’exposition « All the... [Lire la suite]
Posté par yasida à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30-11-17

Agadez au Niger : des musiciens et un message

 ©Ahmoudou Madassane Si Agadez est surtout connu pour son réseau de passeurs, la ville nigérienne regorge aussi de musiciens qui s’exportent de plus en plus en Europe. Rencontre avec l'un d'eux, Ahmoudou Madassane. Pour Ahmoudou Madassane, les artistes africains qui se produisent en Europe peuvent agir comme caisse de résonnance pour informer leurs compatriotes des réalités du continent. Le guitariste de Mdou Moktar et des Filles de Illighadad vient de se produire au Printemps de Bourges. Il vient d’Agadez, tout comme Bombino... [Lire la suite]
Posté par yasida à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,