08-05-09

Forgerons : Artisans, certes ...

forgeron à Niamey  - Atelier koumama  - Les artisans : leur art est considéré comme un langage ésotérique. Les artisans dont la fonction sociale se transmet héréditairement, sont généralement attachés à  une  famille de  nobles, de tributaires ou de religieux qui les entretient et les récompensent en échange de  leurs créations et des multiples services qu'ils rendent : ils jouent le rôle de confidents, d'émissaires, d'intermédiaires dans le domaine social, politique, rituel, participant à tous... [Lire la suite]

12-05-09

Camara LAYE : L'enfant noir

Camara LAYE " En fait, à la lecture de L'Enfant noir, on s’aperçoit vite que ce roman a été écrit pour un lectorat européen, plus précisément français – et c’est en cela qu’il reflète son époque. A ce lectorat,  Camara Laye décrit, de l’intérieur, avec ses yeux d’enfants et ses mots d’adultes, les traditions d’une famille africaine de Kouroussa ; des qu’il sent, avec beaucoup de lucidité, en passe de disparaître. Car le jeune garçon lui-même comprend très tôt qu’il ne suivra pas les traces de son père, forgeron réputé, et... [Lire la suite]
15-05-09

Benidiri Redha : rencontre avec les artisans touareg

Touareg et son chameau Je m'appelle Redha. Je suis artiste peintre, graphiste et passionné de photo. J'ai la chance de vivre dans un pays au territoire immense, où le soleil brille avec force et donne de très belles couleurs à la terre, à l'eau, au ciel et à tout ce qui y vit. Je travaille avec fougue et bonheur, et chaque jour m'étonne avec ce qu'il me fait découvrir à l'extérieur de mon atelier ou ce qu'il révèle en moi . J'ai discuté avec plusieurs touaregs ayant vécu leur jeunesse dans un environnement traditionnel avant la... [Lire la suite]
13-06-12

La croix d'Agadez : Un message d'amour ...

teneghelt   la croix d'Agadez Légende touarègue sur l'origine de la croix d'Agadez Un jour, à la fin de l'été, l'homme, ne pouvant plus supporter la présence si proche de l'être aimé, préféra quitte le campement. Son tourment était si grand qu'il valait mieux qu'il s'en aille. Il prit son méhari acajou clair, rapide à la course et son épée au fourreau garni de métal. Il replia son voile de front et s'éloigna dans la direction où paraissait la lune au commencement du mois. Tout le jour, il marcha d'un pas lent et cadencé,... [Lire la suite]
27-06-12

Ahmed Boudane, peintre nomade

Ahmed Boudane Peintre nomade  Ahmed Abdoulaye Boudane  est né sous une tente en peau de chèvre au sein d'un campement Touareg situé à l'Ouest de la région de Tchin-Tabaraden , près de la vallée des Belles Filles, au Niger,  vers 1978. L'alphabet tifinagh lui a été transmis, dessiné sur le sable par sa mère et sa grand-mère. Vers dix ans Ahmed est scolarisé, on lui rase la tête, c'est le début de l'alphabétisation latine, on lui demande d'oublier son alphabet qui n'a pour les autres aucun avenir et peu de valeur. ... [Lire la suite]
27-05-19

La croix d'Agadez : Un message d'amour ... (2)

La croix d'Agadez : Un message d'amour ... - Touareg du Niger, rencontres au fil du temps..Légende touarègue sur l'origine de la croix d'Agadez Un jour, à la fin de l'été, l'homme, ne pouvant plus supporter la présence si proche de l'être aimé, préféra quitte le campement. Son tourment était si grand qu'il valait mieux qu'il s'en aille.http://touaregsmirages.canalblog.com