26-05-17

Niger: Hawad, poète et peintre furieux

Hawad  Niger: Hawad, poète et peintre furieux" Surtout n'écrivez pas que je suis nigérien ", commence par ordonner le poète-peintre touareg Hawad. " Je suis touareg, ma nation, elle est écartelée entre cinq nations. Je ne reconnais pas ces nations africaines ".Une anthologie de Hawad vient d'être publiée dans la prestigieuse collection Poésie de Gallimard. Le musée national Boubou-Hama de Niamey et le Centre Culturel Franco-Nigérien (CCFN) organisent, eux, jusqu'au 27 mai une rétrospective regroupant toute la carrière... [Lire la suite]

30-05-17

L'Azawad de Hawad (2)

(...) Pour Hawad, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) n’a pas de pensée politique véritablement touarègue, et ses revendications régionalistes évacuent les intérêts du peuple touareg. Il pense que ce mouvement est otage de la France, un Etat dont la présence en pays touareg n’est motivée que par ses propres intérêts. Hawad estime que l’avenir et la force des Touaregs sont dans leur capacité à œuvrer pour être eux-mêmes et contribuer, en tant que tels, à la communauté amazighe et à toute communauté humaine qui... [Lire la suite]
07-06-17

Hawad, ce "maquisard de l'imaginaire"

PORTRAIT Hawad,  ce " maquisard de l'imaginaire " Par Malick Boubaca Le Point Afrique  22/05/2017 Poète et peintre, ce Touareg vient d'entrer chez Gallimard à la NRF et s'offre une exposition de ses oeuvres à Niamey. exposition de Hawad au musée national de Niamey. © Olivia Marsaud  Hawad, une expression plurielle dans la furigraphieVouloir faire entrer Hawad dans des cases, des contours, lui accoler des épithètes, c'est s'exposer à des protestations. Hawad en rue déjà, rien qu'à l'idée. Rebelle,... [Lire la suite]
30-06-17

Acharif Mohamed Mokhtar

Acharif Mohamed Mokhtar Acharif Mohamed MokhtarAcharif Mohamed Mokhtar, alias Asha Ag Habata est un touareg de la tribu Ifoghas de Tidène, massif de l'Aïr au nord du Niger. Il est né en 1971. Élève brillant : Il a fait ses études primaires à l école des missionnaires du département de Tchirozerine, Premier du centre aux examens primaires son père garde républicain l'inscrivit au prytanée militaire en tant qu'élève-officier à Saint Louis au Sénégal , il continua des années 1985-2001 sa formation d officier à Bouake en côte d... [Lire la suite]
06-08-17

L'Homme qui va mourir

Au crépuscule de sa vie, un vieux Touareg part attendre la mort dans le désert du Hoggar, entouré de ses plus fidèles amis. Dans le silence du désert et le recueillement de ses compagnons, il se remémore les grands moments de sa vie. Il s'imagine les cérémonies et les rites lors de sa naissance. Il se rappelle son enfance rythmée par le départ et le retour des caravanes, son apprentissage du métier de chamelier et le jour où, son père lui entourant le visage et la tête du litham, il devint un homme, un Touareg. Il se souvient de... [Lire la suite]
11-11-17

Jaloud et sa camera en guise d’arme...

Le Mil de la Mort Le Mil de la Mort est un moyen métrage du réalisateur nigérien Jaloud Zainou Tangui. Ce film nous plonge dans une Afrique des traditions orales à travers un conte. En ce temps, les humains pouvaient parler à la Mort et cette dernier mis à l'épreuve le courage des homme mais pas la ruse des femmes. Il y a très longtemps à l'Ouest de l'Afrique, se trouvait un village dans lequel les humains pouvaient parler à la mort. Une année, l'orage s'est fait rare et les récoltes ont été mauvaises. La famine s'abattit alors... [Lire la suite]
Posté par yasida à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14-11-17

Entretien de Aminata Aidara avec Hawad : Africultures

« Je fais partie d’une Afrique qui s’est toujours regardée par elle-même avec ses propres yeux » Hawad peintre et auteur, a publié en mars dernier aux Editions Gallimard, Furigraphie, anthologie de ses œuvres écrites entre 1985 et 2015 et nom donné également à une exposition picturale qui s’est terminé à Niamey en mai 2017. Né au nord du Niger au sein d’une famille touareg, il porte dans ses œuvres une philosophie du mouvement, au sein de laquelle puiser pour comprendre les frontières, traversées et migrations actuelles et à venir.... [Lire la suite]
30-11-17

Imuhar, Une Légende

  Pour la première fois en France, un film n'est pas signé du nom de son metteur en scène. A la suite d'un désaccord sur le montage entre le réalisateur et son producteur, le générique ne mentionne que "filmé par Jacques Dubuisson", et précise que "la postproduction et le montage ont été dirigés par Michel Propper". En France, patrie du droit d'auteur depuis Beaumarchais, les auteurs ont jusqu'ici toujours obtenu le final cut, contrairement aux Etats-Unis où, sous le régime du copyright, ce sont les producteurs qui détiennent... [Lire la suite]
30-11-17

Agadez au Niger : des musiciens et un message

Copyright : Ahmoudou Madassane Si Agadez est surtout connu pour son réseau de passeurs, la ville nigérienne regorge aussi de musiciens qui s’exportent de plus en plus en Europe. Rencontre avec l'un d'eux, Ahmoudou Madassane. Pour Ahmoudou Madassane, les artistes africains qui se produisent en Europe peuvent agir comme caisse de résonnance pour informer leurs compatriotes des réalités du continent. Le guitariste de Mdou Moktar et des Filles de Illighadad vient de se produire au Printemps de Bourges. Il vient d’Agadez, tout comme... [Lire la suite]
06-12-17

Mohamadine Hawad : Prix international Argana de poésie 2017

Hawad  "Dans la nasse " Le 12è Prix international Argana de poésie au titre de l'année 2017 a été décerné au poète touareg Mohamadine Hawad, annonce la Maison de la poésie au Maroc. Hawad s’est vu attribuer cette prestigieuse distinction "en reconnaissance du souci constant de ses poèmes, depuis quatre décennies, à préserver la connaissance dont ils se nourrissent et à faire du nomadisme un espace poétique et intellectuel pour la production du sens et le renouvellement de la vision vers soi et vers le monde", selon la même... [Lire la suite]