01-02-09

Touareg : entre tradition et modernité

Hawad " Le Peuple Touareg a toujours exercé une sorte de fascination sur les sociétés européennes et sur la nôtre en particulier. A l'heure où il n'apparait à l'écran que pour meubler des heures d'antenne inoccupées par les aléas d'une course assourdissante et meurtrière qui a l'insolence de vouloir commémorer leur grandeur passée, il est bon de rappeler qu'il s'agit avant tout d'un Peuple et d'une culture en perdition dont Hawad est un des porte-paroles." Extrait de     No Pasaran " Désormais, une réalité... [Lire la suite]

04-02-09

Touareg, nomades hier : poèmes d'Hawad, Rhissa Rhossey, aquarelles A. TAMBO...

HAWAD : Touareg, poète, peintre, calligraphe ... Hawad est originaire du massif de l'Aïr dans le Sahara central. Enfant, il reçoit une éducation traditionnelle "dans la tente de sa mère" et rencontre, très jeune, des groupes de soufis itinérants. Furigraphie Avant tout héritier d'une culture nomade, Hawad nous livre une expérience et une vision du monde bâties sur des notions qui traduisent toutes le mouvement, la mobilité, l'itinérance des choses et des êtres, voyageant entre les points fixes que représentent l'eau et l'abri. ... [Lire la suite]
10-02-09

Tifinagh : écriture des Kel Tamasheq

photo  Assan Midal  HAWAD : la pensée nomade Il existe plusieurs formes de l'alphabet touareg : le tifinagh, mais les Touaregs n'utilisent leur écriture que pour l'usage des choses que l'on "déchire" - ce sont des petites tâches quotidiennes, telles les correspondances, les notes commerciales qui ne sont pas appelées à s'inscrire dans le long terme. Rissa Ixa Le tifinagh est pourtant le seul instrument de la société touarègue et Hawad se refuse à s'en défaire. Il s'insurge contre le fait que l'on en dépossède les... [Lire la suite]
13-02-09

Imzad et ahals

IMZAD  entendeurs d'imzad " La musique est pour les Touaregs un feu intérieur, ce feu de bois qui les réchauffe pendant les nuits froides du Désert. Elle est sans aucun doute un nutriment indispensable aux "ahals" (causeries poétiques) que le temps s’acharne à arracher à ce peuple aux gestes lents, porté sur la retenue et la noblesse, sur le silence et le rejet " écrit Ibrahim Manzo Diallo  rédacteur en chef de Aïr Info du Niger, dans un plaidoyer pathétique en faveur de la préservation de la culture touarègue ... [Lire la suite]
20-02-09

Femmes touarègues : portraits en filigrane

LA TENTE TOUARÈGUE " Une indéniable construction symbolique existe, centrée autour de la femme, pilier de la famille, de la tente, de la tribu. La femme est le principe de base, le noyau, l'intérieur, tandis que l'homme qui représente l'extérieur dérive de ce substrat. Les rôles politiques, économiques et sociaux réservés traditionnellement aux mondes masculins et féminins entretiennent une correspondance étroite avec cette vision du monde. Bien que l'idée persiste que sans femme, c'est-à-dire sans abri, aucune vie ni aucune... [Lire la suite]
25-02-09

Femmes et excision : regards d'artistes

CONTE FANTASTIQUE CONTEMPORAIN ANTICLOPOLIS Nue sous le vieux « bargo » de ma grand-mère, je me recroqueville dans la position du fœtus, la main entre les jambes encore ensanglantées. Je revois encore comme en playback la fulgurance de cette lame assassine qui agressa mon intimité, ma féminité et mon humanité. Oui, mon humanité car, j’ai cessé d’être une personne depuis que cette vieille femme aux mains fossilisées avait jeté son dévolu sur mes amies et moi, avec la complicité active de nos parents, des voisins et de tout le... [Lire la suite]
27-02-09

Excision : artistes engagés

Tiken Jah Fakoly  " Non à l'excision "   " Pour toutes les femmes qui souffrent de l'excision et celles qui ont décidé de la combattre "  Tiken Jah Fakoly L'engagement de tout un village   L'appel de Diégoune Plaisir mutilé & Beauté en Souffrance : Katoucha... Excision
28-02-09

Femmes et excision : Témoignage

42 ans après avoir échappé à une excision, elle partage son témoignage, INTERNATIONAL - Ce type de témoignage est rare, d'autant plus sur Facebook. L'essayiste franco-égyptienne Sérénade Chafik, âgée de 50 ans, brise le tabou de l'excision dans deux messages publiés ce mardi 26 avril. Elle évoque dans un premier temps le moment où la question s'est posée pour elle-même quand elle a eu 8 ans. Puis, raconte le cas de son aide-ménagère qui a été contrainte de l'accepter pour ses filles. Sérénade avait déjà commencé ce travail de... [Lire la suite]